Liberté d’expression: Marine Le Pen fait condamner Laurent Ruquier pour une caricature paru dans Charlie Hebdo

Front National candidate Marine Le Pen addresses a rally after the first round of the 2012 French presidential election in Paris, France on April 22, 2012. French Socialist candidate Francois Hollande and incumbent president Nicolas Sarkozy qualified to face off in the run-off vote as the first round of election ended on Sunday night, with the leftist candidate narrowly leading over the conservative president. Marine Le Pen took the third place with about 19.3 percent of the vote, attracting a surprisingly high numbers of voters with her far-right proposals including anti-immigrant policy. Photo by Etienne Laurent/Xinhua/Photoshot/ABACAPRESS.COM # 317566_001

La Cour de cassation puis la cour d’appel de Paris ont donné raison à Marine Le Pen, qui avait intenté un procès après que l’animateur Laurent Ruquier a montré en 2012 un dessin de « Charlie Hebdo » la comparant à un étro.

En 2012, Laurent Ruquier avait montré, parmi d’autres affiches électorales imaginaires parues dans l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, un dessin représentant un étron fumant avec le slogan « Le Pen, la candidate qui vous ressemble ».

La présidente du Front national avait été déboutée en première instance comme en appel, mais avait formé un pourvoi en cassation.

France Soir

Julien Udressy, militant d’extrême droite, viré de son école d’art pour ses dessins racistes

Cilo8f7W0AEF9mu.jpg large

L’EPAC a exclu l’étudiant qui publiait des dessins politiques sous le pseudonyme «Artiste Mal Pensant». Proche de l’UDC et accusé d’antisémitisme, il fait l’objet d’une plainte pénale.

En avril dernier, il confiait les inquiétudes de ses proches, «manipulés par les médias». Dans une vidéo, le dessinateur «Artiste Mal Pensant» expliquait que ses parents avaient peur que ses idées nationalistes ne nuisent à sa carrière. Finalement, ce jeune valaisan n’obtiendra pas son diplôme. Peu avant ses examens finaux, il avait été suspendu par l’Ecole professionnelle des arts contemporains de Saxon (EPAC).

Ce lundi, l’établissement a définitivement rompu son contrat professionnel, suivant les recommandations de la Commission fédérale contre le racisme. Selon la directrice Patrizia Abderhalden, «même s’ils ont été réalisés en dehors de l’école, ses dessins dépassent toutes les normes pénales suisses». Pour elle, il ne s’agit pas de maladresses ou de dérapages: «Il assume ses œuvres.»

10750171_1557284407836357_1101780260396389947_oSous pseudonyme, ce jeune homme de 25 ans partageait régulièrement ses caricatures politiques avec un public de plus de 5000 suiveurs sur les réseaux sociaux. Ses croquis de juifs, de migrants, de «gauchistes» ou d’homosexuels étaient relayés par des membres de l’UDC, des figures de l’extrême droite française, et plusieurs sites de la droite pamphlétaire, parmi lesquels Lesobservateurs.ch.

Ces dernières semaines, plusieurs figures de l’extrême droite française ont exprimé leur soutien à Artiste Mal Pensant, victime, selon eux, des «anti-Blancs», de «la police de la pensée», ou de «la haine talmudique». Aujourd’hui, plusieurs anonymes qui se décrivent «patriotes» dénoncent une atteinte à la liberté d’expression.

Le Temps

Manifestation de soutien pour un dessinateur en conflit avec le FN

maxpeopleworld762484

En juin dernier, le tribunal correctionnel de Carpentras avait condamné le dessinateur de BD François Corteggiani à verser 3000 euros d’amende, 3000 euros de dommages et ‘intérêts et 1500 euros pour les frais de justices, pour injure envers Hervé de Lépineau.

Les faits remontent à 2014, quand le frontiste, qui a été depuis élu au conseil départemental, était alors candidat à la mairie de Carpentras. Le dessinateur avait diffusé une mini-BD de 8 pages représentant le candidat du Rassemblement Bleu Marine en « Hervé le Lapinot », un petit lapin blanc décidé à conquérir la ville. Le dessinateur ne baisse pas les bras. La cour d’appel de Nîmes se prononcera le 13 novembre prochain.

https://i0.wp.com/france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/sites/regions_france3/files/styles/asset_full/public/assets/images/2015/09/15/prog_4.jpg

L’affaire a fait grand bruit dans le milieu de la BD. Philippe Bercovici a reçu de nombreux dessins humoristiques des coins de la France en signe de soutien. Cet élan de solidarité se concrétise dans une exposition organisée à la librairie Gulliver de Carpentras jusqu’au 17 septembre.

http://api.dmcloud.net/player/embed/4f3d114d94a6f66945000325/55f84347947399297cf7065f/17990fcad62949eea206762cca969646?exported=1

France 3