Un proche de Trump appelle à « bombarder Détroit, disgrâciée par les musulmans »

L’ami et « irremplaçable » ancien homme à tout faire de Donald Trump, Anthony Senecal, s’est exprimé sur NBC news ce jeudi, pour clarifier de nombreux messages Facebook dans lesquels il appelait à « pendre » le président Obama, un « agent ennemi » et un « traître » à qui « on aurait dû mettre une balle dans la tête dès son premier mandat« .

bef20b18bd15b97ae986d3ea0c73534f-1463136419.jpg

Dans son interview de jeudi, Anthony Senecal a en effet clarifié les choses, puisqu’il a été encore bien plus radical que dans ses précédents statuts appelant au meurtre du chef de l’État.

En effet, il a cette fois maintenu que le président devait être pendu pour trahison, mais également que cette pendaison devait avoir lieu en même temps que celle d’Hillary Clinton, depuis « la Mosquée Blanche qui était autrefois la Maison Blanche » et que l’exécution devrait être télévisée.

En outre, il a appelé à bombarder jusqu’à leur destruction totale les villes de Détroit et Milwaukee, car la population musulmane y est trop importante selon lui. Soit un appel à l’extermination pure et simple de quelque 1,3 millions de citoyens américains.

« Je m’en tape qu’ils soient dans les États-Unis, je ne les veux pas dans les États-Unis. Ils n’appartiennent pas à ce pays, ils appartiennent aux dunes de sable dont ils sont issus« , a expliqué l’homme dans son interview, parce que ces villes ont été « totalement disgrâciées par les musulmans« , selon celui qui a travaillé 17 ans comme majordome pour Donald Trump avant de devenir « l’historien officieux » de sa propriété de Palm Beach.

RTBF