Richard Ribéro, maire du Bar-sur-Loup, condamné pour harcèlement

tes-bonne-tu-devrais

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a rendu son arrêt en début de semaine. Suivant les réquisitions du procureur général, elle condamne Richard Ribero, maire du Bar-sur-Loup, petite commune de 3.000 habitants de l’arrière-pays grassois, à une peine de 8 mois avec sursis, 5.000 euros d’amendes et 7.000 euros de dommages-intérêts.

Jugé en première instance devant le tribunal correctionnel en août dernier, le premier édile âgé de 67 ans était poursuivi pour harcèlement moral à l’encontre d’une secrétaire de mairie.

Cette dernière, défendue par Me Bénédicte Anav, avait déposé plainte en janvier 2012, lui reprochant des propos grivois et des propositions indécentes à la limite du harcèlement sexuel: « T’es bonne », « Tu devrais mettre plus de décolletés », « Tu devrais venir sans rien dessous ».

Nice Matin

4 réflexions sur “Richard Ribéro, maire du Bar-sur-Loup, condamné pour harcèlement

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s