Un chanteur allemand d’extrême droite interdit de territoire en Suisse après son concert

La police cantonal a préféré attendre la fin du concert pour lui signifier son interdiction de territoire en Suisse.

8093919.image.jpg

Interdit d’entrer en Suisse, le chanteur allemand du groupe d’extrême droite FLAK a pu se produire lors d’une réunion du Parti national suisse (PNOS) samedi à Kaltbrunn (SG). La police ne lui a signifié qu’après le concert son interdiction d’être dans le pays.

Des participants à la réunion de Kaltbrunn se moquent de la police sur les médias sociaux et insinuent qu’elle a passé un accord avec le PNOS, selon les informations publiées par des médias.

Mardi, la police st-galloise a réagi dans un communiqué. Elle explique avoir demandé à l’Office fédéral de la police une interdiction d’entrer en Suisse pour le chanteur. Bien que les gardes-frontière aient été informés et que la police a contrôlé plusieurs personnes et des véhicules, le ressortissant allemand a malgré tout pu se rendre à la réunion du PNOS sans être repéré.

Ni le PNOS ni le groupe FLAK ne sont interdits sur le territoire suisse. Pour des raisons de proportionnalité, la police a décidé de ne signifier au chanteur son interdiction d’entrer dans le pays qu’après la réunion, indique-t-elle.

La police savait

Le porte-parole de la police st-galloise Gian Rezzoli a précisé à l’ats que la police savait que le chanteur se trouvait dans la salle. Comme il s’agissait d’une réunion privée, les forces de l’ordre n’avaient aucune raison d’intervenir. Il fallait faire respecter le calme et l’ordre à plusieurs endroits et cette mission a été accomplie, a encore indiqué le porte-parole.

L’interdiction d’entrer en Suisse a été signifiée au chanteur à la fin de la réunion et il a été raccompagné à la frontière. «Nous ne pouvions tout de même pas donner l’assaut dans cette réunion privée seulement en raison de quelques chansons racistes», a déclaré Gian Rezzoli. Cela ne signifie aucunement que la police considère positivement les idées d’extrême droite, a-t-il ajouté.

La police a encadré la réunion du PNOS samedi à Kaltbrunn. La semaine précédente, les forces de l’ordre avaient été prises par surprise: environ 5000 personnes venues de toute l’Europe avaient participé à un concert de groupes d’extrême droite à Unterwasser (SG).

20 Minutes

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s