Bastia : «Francia fora» affrontements entre policiers et nationalistes venus soutenir leurs camarades terroristes

Lors d’une manifestation de soutien à trois jeunes nationalistes actuellement jugés à Paris, des affrontements ont eu lieu avec les forces de l’ordre. Quatre policiers ont été blessés.


Quatre membres des forces de sécurité ont été blessés mercredi soir à Bastia lors d’incidents avec plusieurs dizaines de jeunes nationalistes corses dénonçant les réquisitions du ministère public contre trois de leurs camarades – auteurs présumés d’un attentat contre la sous-préfecture de Corte en 2012 – jugés à Paris.

Devant la cour d’assises spéciale de Paris, le ministère public a requis de 6 à 8 ans de prison contre trois militants de GI, Nicolas Battini, Stéphane Tomasini et Jean-Baptiste Verdi, âgés de 22 à 24 ans.

Les jeunes gens, certains cagoulés, ont lancé des cocktails Molotov et incendié des conteneurs à ordures sur la place du marché, au centre de Bastia. Un véhicule stationné a partiellement brûlé.

Un graffiti « Liberta, Francia fora » (Liberté, France dehors) a été tracé durant les échauffourées sur la façade la Banque de France située sur le cours Pierangeli reliant les places du marché et Saint-Nicolas. L’artère a ensuite été bouclée par un cordon de gendarmes mobiles.

Le Bien Public

2 réflexions sur “Bastia : «Francia fora» affrontements entre policiers et nationalistes venus soutenir leurs camarades terroristes

  1. Voici vraiment un combat d’arrière-garde, stérile, pour régler un problème avec de très mauvaises solutions qui conduirait à bien pire.
    D’après une étude seulement 1 % de la population parle le corse. Sur une population de seulement 320 208 habitants (celle d’une grande ville mais sur deux départements !) cela ne fait qu’environ 3000 habitants, qui parlent tous couramment le français évidemment. Cela n’a pas empêché le président de la région de faire la séance en corse, illégalement d’ailleurs… Il n’est même pas certain que l’opposition ait compris quelque chose ! (Le corse est un dialecte italien et non une langue car il ne vient pas directement du latin comme le français, le catalan ou le provençal, il est bien plus récent.)
    L’île est sous perfusion de subventions venant du continent depuis belle lurette ! L’indépendance de la Corse la ferait quitter aussi l’U.E. et (avec les règles actuelles) elle ne pourrait plus y entrer dans l’immédiat… et encore moins plus tard vu la dégradation rapide de l’économie qui s’ensuivrait. En effet, la vie deviendrait vite impossible pour les résidents actuels, qui quitteraient l’île, tout comme de nombreux professionnels qui ne parlent pas le corse, par exemple les enseignants. Les Corses, n’ayant plus la nationalité française, ne pourraient plus ni venir sans visa ni travailler en Europe sauf sous le statut de travailleurs immigrés… Tout cela ferait plonger rapidement l’île dans le cahot, la célèbre vendetta reprendrait puis des mafias prendrait la place de l’État.
    Ça fait envie…

    J'aime

  2. Ping : Corse : mobilisation de lycéens en soutien aux 3 terroristes nationalistes condamnés | Fdebranche

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s