Des petits épargnants français escroqués de 4 milliards € par le milieu franco-israélien

PHOd3e7d2fe-2e13-11e4-a136-de46a407d052-805x453

« L’arnaque du siècle » n’aura finalement conservé son titre qu’une poignée d’années. Entre l’automne 2008 et le printemps 2009, l’escroquerie aux quotas de carbone avait coûté près de 2 milliards d’euros aux caisses de l’Etat, d’après les calculs de la Cour des comptes.

Un montant colossal qui lui a permis de se voir affubler du titre convoité de « casse du siècle » par la presse. Cette « performance » serait aujourd’hui détrônée par les arnaques liées aux sites illégaux de Forex (un des marchés mondiaux où s’échangent les monnaies) et d’options binaires (des instruments financiers très spéculatifs).

Selon le procureur de la République de Paris, François Molins, ces fausses plateformes en lien avec « le monde de la criminalité organisée » auraient rapporté aux escrocs près de 4 milliards d’euros sur ces six dernières années. Derrière ces sites opérant depuis Chypre ou Israël se cacheraient notamment de vieux briscards de taxe carbone issus du milieu franco-israélien selon le procureur.

Le phénomène est exponentiel. En 2010, la première liste noire de l’AMF comptait quatre noms de sites douteux. Ils seraient près de 360 aujourd’hui dans le collimateur de l’autorité.En outre, ces plateformes abreuvent l’Internet de publicités racoleuses (« 100% de bonus », « comment investir 4 000 euros avec seulement 10 euros » et ont recours à des pratiques commerciales proches du harcèlement pour recruter ou garder un client.

Sans scrupules, les escrocs n’hésitent pas à usurper l’identité de médiateurs ou d’organismes de régulation pour arnaquer une seconde fois leurs victimes. Une cinquantaine d’enquêtes serait toutefois en cours au parquet de Paris (en tout, elles représenteraient près de 500 victimes).

La semaine dernière, une juge d’instruction du pôle financier s’est même déplacée en Israël pour mener une quinzaine d’interrogatoires de suspects et de témoins mais également procéder à cinq perquisitions dans le cadre de l’enquête sur une importante affaire d’escroquerie au Forex « Fuyez ces sites ! », conseille pour sa part le secrétaire général de l’AMF.

Rue 89

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s