Tours : des tombes musulmanes ont été dégradées

Quelques plaques mortuaires cassées, des étiquettes placées sur des tombes de bébés arrachées et jetées dans la nature, des traces noires d’objets calcinés sur une tombe… Voilà les tristes dégâts découverts jeudi dernier par quelques Tourangeaux au cimetière Saint-Symphorien, à Tours-Nord, dans le carré musulman.

Capture d’écran 2016-11-15 à 15.01.30.png
Parmi elles, Nassira Harchi, dont le père a été enterré en 1997. « On ne peut pas parler véritablement de profanation, dans la mesure où les tombes n’ont pas été ouvertes ou éventrées avec des inscriptions insultantes, mais les dégradations sont importantes. Elles ont eu lieu entre le 4 et le 11 novembre, c’est sûr. »
Une première plainte a été déposée hier matin au commissariat central de Tours, qui devrait ouvrir une enquête. « Je ne sais pas si la communauté musulmane a été vraiment visée, s’interroge Nassira Harchi. Je pense plus à un rassemblement de gamins qui ont fait les abrutis. Il n’empêche que ce manque de respect vis-à-vis des morts méritait qu’on dépose plainte pour qu’il ne soit pas banalisé. »

La Nouvelle République