Le nouveau président du CRIF est un ancien militant d’extrême droite sioniste (BETAR)

Francis Kalifat a été nommé ce dimanche 29 mai à la tête du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Un homme qui vient de la droite sioniste.

000_bb6tg_0

 

Francis Kalifat provient de la mouvance juive radicale. Il a longtemps fait partie du Betar, le mouvement de jeunesse de l’extrême droite sioniste. Cette organisation qui prône l’autodéfense n’hésite pas à utiliser la violence dans ses actions.

 

Né à Oran, Francis Kalifat remplace à 63 ans Roger Cuckierman qui a dirigé le Crif pendant neuf ans. C’est la première fois depuis un demi-siècle qu’un séfarade, un juif originaire d’Afrique du Nord, accède à ce poste majoritairement occupé par des ashkénazes.

Dans son discours, le nouveau président a rappelé la priorité du Conseil : lutter contre l’antisémitisme sous toutes ses formes. « Tolérance zéro face à l’antisémitisme », a-t-il martelé, visant particulièrement Internet et les réseaux sociaux.

Une autre de ses priorités est obtenir l’interdiction en France du mouvement BDS, Boycott désinvestissement et sanctions, qui appelle à exercer diverses pressions économiques et politiques sur Israël afin d’aboutir à la fin de l’occupation de la Palestine.

Politiquement, Francis Kalifat veut également garder l’indépendance du Crif qui regroupe 70 associations juives. Il refusera de dialoguer avec les partis d’extrême gauche ainsi qu’avec le Front national.

RFI