Xénophobes et racistes : les amis européens de Marine Le Pen

15881685-xenophobes-et-racistes-les-amis-europeens-de-marine-le-pen.jpg

Le 21 janvier, la présidente du FN s’affichait en Allemagne à un sommet des extrêmes droites européennes. Autant d’alliés qui révèlent ses vraies affinités.

Réunies lors d’un congrès le 21 janvier à Coblence, les droites extrêmes et populistes européennes ont tenté d’afficher un front uni avant plusieurs scrutins cruciaux : élections législatives aux Pays-Bas mi-mars, présidentielle en France en avril-mai, et législatives en Allemagne fin septembre. Galvanisée par le Brexit et l’investiture de Donald Trump à la présidence américaine, Marine Le Pen a ainsi jugé qu’en 2017 les électeurs français, allemands et néerlandais pourraient « changer la face de l’Europe ».

Qui sont donc les alliés de la présidente du Front national au Parlement européen ?

L’Autrichien

En janvier 2012, Marine Le Pen était invitée par le chef du Parti de la Liberté d’Autriche (FPÖ), Heinz-Christian Strache, à valser au très controversé bal des corporations pangermanistes à Vienne. En juin 2016, elle était de nouveau accueillie à bras ouverts, cette fois pour célébrer l’anniversaire de son groupe au Parlement européen, l’Europe des Nations et des Libertés (ENL), fondé, entre autres, avec le FPÖ.

Le FN a toujours jalousé les bons scores de son allié, aujourd’hui premier parti d’Autriche, qui a déjà gouverné à deux reprises en coalition et failli remporter l’élection présidentielle en 2016. Cette formation d’extrême droite, créée en 1955 par d’anciens nazis, a mené elle aussi un processus de dédiabolisation tout en conservant un héritage sulfureux : la plupart de ses cadres viennent des fraternités étudiantes issues du courant national-allemand, et son programme a renoué en 2011 avec un terme cher aux nazis, celui de Volksgemeinschaft(« communauté de peuple »).

Mais, depuis peu, la présidente du FN ne semble plus en odeur de sainteté à Vienne. L’absence de Heinz-Christian Strache, qui s’est fait représenter par le secrétaire général du parti, lors du rassemblement des extrêmes droites en Allemagne le 21 janvier, témoigne d’une prise de distance : le soutien de Marine Le Pen serait-il devenu source d’embarras pour le FPÖ dont l’électorat reste attaché à l’Europe ?

L’Italien

Quand ce n’est pas le secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, Matteo Salvini, qui s’affiche aux côtés de Marine Le Pen lors du congrès du FN à Lyon en novembre 2014, c’est sa nièce Marion Maréchal-Le Pen qui franchit les Alpes à l’invitation du parti d’extrême droite italien, comme ce fut le cas en mars 2016.

Le FN entretient des liens étroits avec cet allié, crédité aujourd’hui d’environ 13% d’intentions de vote, qui fournit cinq députés à son groupe de l’Europe des Nations et des Libertés au Parlement européen. Ce parti créé en 1989 a la particularité d’avoir déjà participé au pouvoir plusieurs fois dans les gouvernements de Silvio Berlusconi. Depuis que le jeune Matteo Salvini en a pris les rênes en 2013, il met en veille ses revendications régionalistes pour l’indépendance de la « Padanie », une région mythique au nord du Pô, pour se donner une dimension nationale anti-immigrants, anti-euro et anti-austérité en prenant modèle sur son grand frère hexagonal.

Mais alors que Marine Le Pen expurge le langage frontiste de ses saillies racistes, la Ligue du Nord ne s’embarrasse pas de manières : ministre d’origine congolaise traitée d' »orang-outan », institution d’un « jour du cochon » incitant à se promener avec un porc près des lieux de culte musulman… Ses élus ont le dérapage facile.

Le Néerlandais

Le FN a longtemps courtisé le Parti pour la Liberté (PVV), créé en 2006 par le Néerlandais Geert Wilders. Mais lui n’aimait pas le parti antisémite de Jean-Marie Le Pen. Avec la fille, tout a changé. « Le FN est devenu un parti sympathique » aux yeux du grand Batave à la tignasse blond platine, tandis que lui-même se rapprochait de sa voisine française en durcissant ses positions islamophobes et eurosceptiques.

Célébrant cette nouvelle entente, Marine Le Pen et Geert Wilders ont sabré le champagne en juin 2015 pour le lancement de leur groupe parlementaire à Strasbourg, l’Europe des Nations et des Libertés, que les deux partis coprésident.

Le dandy anti-islam, très libéral et pro-Israël, qui veut verrouiller les frontières, fermer les mosquées du pays, interdire le Coran et sortir de la zone euro et de l’Union européenne, dispose aujourd’hui de douze députés, mais il caracole en tête des sondages et espère en obtenir trois fois plus aux législatives du 15 mars 2017.

Sa cote de popularité a encore grimpé après son procès en décembre, où il a été reconnu coupable de discrimination pour avoir promis en 2014 « moins de Marocains » aux Pays-Bas. Cependant même si le PVV devient le premier parti du pays, sa marche vers le pouvoir sera entravée par le cordon sanitaire des grandes formations qui rejettent toute alliance avec lui.

L’Allemande

Frauke Petry a hésité à saisir la main tendue de Marine Le Pen. Créée il y a trois ans, l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), la formation populiste et libérale qu’elle copréside, a longtemps évité d’être assimilée au FN, jugé trop extrême et trop « socialiste ».

Mais ce parti qui fut d’abord anti-euro a rapidement adopté à son tour un discours musclé contre les réfugiés auxquels l’Allemagne a ouvert ses portes en 2015 avant de concentrer ses attaques sur l’islam. Frauke Petry a même créé le scandale en déclarant que les policiers devaient pouvoir « faire usage de leur arme à feu en cas d’urgence » contre les clandestins.

Depuis, l’AfD enchaîne les succès électoraux et a même doublé la CDU conservatrice lors d’un scrutin régional à l’automne 2016. Marine Le Pen a applaudi :

Ses appels du pied ont fini par payer : le 21 janvier, Frauke Petry a invité la présidente du FN au rassemblement des extrêmes droites européennes dans la ville de Coblence. Non sans arrière-pensée : elle espère profiter de la popularité de Marine Le Pen pour accroître ses scores. Mais la présence de la Française a provoqué des remous au sein de l’AfD, qui reste divisée sur ce rapprochement. Jusqu’à présent, seul un député du parti allemand a accepté de rejoindre le groupe parlementaire européen du FN.

Le Belge

En septembre 2015, le parti d’extrême droite Vlaams Belang avait de quoi être satisfait : non seulement il avait intégré le groupe parlementaire européen de Marine Le Pen, mais cette dernière avait de surcroît accepté de participer à un colloque sur la souveraineté organisé par la formation séparatiste flamande. Un soutien loin d’être négligeable pour ce parti autrefois puissant mais désormais à la peine dans les sondages.

Entre le FN et cette formation xénophobe, les liens sont anciens. Une vieille amitié liait déjà Jean-Marie Le Pen et Karel Dillen, meneur historique de l’extrême droite flamande indépendantiste du Vlaams Blok, un parti dissous en 2004 après avoir été condamné pour racisme par la justice, qui a ressuscité sous le nom de… Vlaams Belang.

Cette formation anti-immigration, anti-islam, issue du courant ultranationaliste qui s’oppose à la Belgique, l’Union européenne et l’euro, a depuis 2014 à sa tête un jeune président de 30 ans, Tom Van Grieken, qui cherche comme ses homologues européens à dédiaboliser son parti. Mais la vieille garde lui donne du fil à retordre : son prédécesseur Filip Dewinter s’est fendu en novembre dernier d’une petite visite de courtoisie au parti néonazi grec Aube dorée avec lequel Marine Le Pen refuse de travailler.

L’Obs

11 réflexions sur “Xénophobes et racistes : les amis européens de Marine Le Pen

  1. Des femmes voilées à la manifestation women’s march fait dire à Fourest, si vous continuez comme ça vous aurez Trump pendant encore huit ans.
    Selon Fourest c’est parce que les gauches sont naives envers l’islamisme que les droites gagnent.
    Les gauches devraient etre les droites.
    Et les droites devraient etre les gauches en résumé.
    C’est que disent de telles analyses.
    Véhiculer le péril musulman ce serait raciste (les droites)
    Mais véhiculer les signes extérieurs de foi musulman sont un péril ce ne serait pas raciste (les gauches)
    Il faut inventer le mot fourest pour remplacer l’expression dire tout et son contraire.
    Elle est fourest, il est fourest, ils sont fourest….etc.
    Lol.

    J'aime

    • Il n’y a que quelques jours, je critiquais ici Cavada, qui était l’auteur des propos sujet de l’article. J’ai enchaîné sur le fond, qui n’étaient que banalités. Tu m’as alors fait remarquer que Cavada n’était pas le sujet, zappant tout le reste du commentaire. Aujourd’hui c’est toi qui parle de Fourest dont il n’est ABSOLUMENT question ici. Un peu gonflé…

      Je partage totalement l’avis de Fourest sur l’islamisme et sa remarque lors de la manifestation était judicieuse :plus on laissera la propagande islamiste se propager en Occident et plus il y aura de problèmes, et le port du voile islamique en fait partie. Des musulmans qui n’embêtaient personne finissent par aller sur le Web, tombent sur des pages et des individus extrémistes et le deviennent à leur tour, puis commettent des actes terroristes. Ce parcours est bien connu. Parmi les gens non-musulmans (95 % de la population française) certains vont s’intéresser à ce que dit vraiment l’Islam dans les textes (ce que j’ai fait) mais d’autres iront directement sur des sites extrémistes (souvent racistes et d’extrême droite) dans lesquels seront mis en avant (et sans aucune nuance) toute la violence qu’il y a dans le Coran, dans les Hadiths et dans l’histoire des invasions musulmanes : ce n’est pas bien difficile à réunir puisque les sites islamistes l’ont fait pour eux ! Certains de ces visiteurs commettent alors des attentats terroristes (très peu) mais surtout des agressions contre des musulmans qui, eux, n’embêtaient personne. C’est exactement ce que veux dire Fourest, que vous n’avez sans doute jamais lu en dehors de bouts de phrases.
      Votre « résumé » est vraiment pitoyable ! Il suffit d’écouter un minimum ce que propose l’extrême-droite, de voir comment elle attire à elle tous ceux à qui l’islamisme fait peur, pour comprendre le stratagème. Les analyses (les vraies) montrent qu’une partie de l’extrême gauche est passée à l’extrême droite justement sur cette base ! En réaction l’extrême gauche se montre brusquement « pro islam » alors qu’elle a toujours été très critique envers les religions : « opium du peuple » ça vous dit quelque chose ? Face à cela cela donne du grain à moudre et renforce encore plus l’extrême droite.

      Le racisme est le principe selon lequel il y a des races chez les Humains et que certaines sont inférieures. Cela n’a aucun rapport avec les opinions religieuses. Le racisme est une absurdité démontrée et illégale, la critique religieuse est un droit constitutionnel. On a donc le droit d’être contre certaines religion donc d’être (étymologiquement) islamophobe.

      Tous les signes extérieurs d’une foi ne sont pas forcément souhaitable, en particulier quand ils causent des troubles à l’ordre public. Le jaïnisme indien conduit à ne rien posséder y compris des vêtements, raison pour laquelle les saddhus vivent nu : est-ce que que l’on peut décider, pour raison religieuse, de se balader à poil en Occident ? Inversement, dans un pays comme l’Iran une femme qui n’est pas musulmane doit porter le voile comme si elle l’était ! Où est donc la prétendu liberté d’exprimer sa religion ?

      J'aime

      • Vous devriez penser à cesser de parler des livres saints comme s’ils étaient de grands satan.
        Vous passez pour un guedin.
        Etre contre des radicalités est concevable et légitime.
        Mais parler des religions commesi elles étaient maléfiques, dangereuses c’est etre perché.
        Ce type de discours ce n’est pas autre chose que de dire ce ne sont pas les personnes qui sont à incriminer, mais c’est leur religion elle meme.
        C’est avoir perdu la raison.

        J'aime

  2. Pardon mais si c’est le sujet. Les droites gagnent et pourquoi elles gagnent selon Fourest (ou d’autres) ce n’est absolument pas hors sujet.
    Pour Cavada vous parliez de sa carrière il était tenté par Sarkozy puis est allé chez Bayrou disiez vous, et vos ne l’émiez pas pour ça. Je vous avez répondu que la carrière de Cavada n’était pas le sujet. Le sujet c’était le FN qui ne respectait pas les règles.

    J'aime

  3. Pourquoi me reprenez vous.
    Selon Fourest ai-je écris………
    Selon Fourest les gauches devraient etre les droites…….
    Vous ne lisez pas ce que les gens écrivent.
    Vous évoquez l’islam, l’Iran, le racisme. le coran..
    Des choses sans rapport les unes avec les autres.
    On peut comparer des démocraties, France et US par exemple.
    Mais on ne peut pas comparer deux choses non équivalentes, une démocratie et une théocratie.
    Vous parlez d’islam, la religion est une chose, la laicité en est une autre, le mot lacité signifie séparation, on se fiche éperdument de savoir ce que contiennent les livres saints ou autres philosophies, le coran, ou autres récits on s’en tamponne.
    La laicité c’est ça. Se ficher des croyances et pratiques des autres.
    Qu’ils soient indiens, zouaves ils croient en ce qu’ils veulent.
    C’est sans meler qui n’est pas laique.
    Sois on n’est plus laique, on met la laicité au rebut et la République fixe le dogme, valide des pratiques ou en n’interdit d’autres, bref la République ne sépare plus l’Etat et les Cultes et on redevient comme avant la Loi de 1905.
    Les gauches devraient etre des droites et inversement.
    Pourquoi pas un parti unique tant qu’à faire.

    J'aime

  4. On n’a des coréens de France, s’ils sont socialistes il faut les amalgamer à la Corée et comme étant des socialistes radicaux
    Il faut amalgamer les juifs de France au régime Israélien. Il faut amalgamer les russes de France au régime de Poutine…..etc.
    C’est ce que vous dites.
    Les musulmans en France ont un rapport avec la théocratie iranienne avec l’argument de leur islamité.
    De n’importe ou l’on vienne, n’importe qui que l’on soit, une musulmane de France par exemple doit répondre du régime iranien, elle est si elle porte un foulard, une défenderesse du régime iranien.
    C’est ce que vous dites.
    Un athée de France par exemple est à amalgamer avec des pays ou des régimes athées commettent des horreurs.
    Si une musulmane n’est pas iranienne mais africaine.
    Si un coréen n’est pas socialiste mais qu’il est de droite.
    Il doit en répondre quand meme.
    C’est ce que vous dites en évoquant un régime comme l’Iran tandis qu’il est question des démocraties.

    J'aime

  5. Les démocraties devraient etre des dictatures, les gauches devraient etre des droites, les citoyens devraient etre des sujets….
    C’est ce que disent ces types de discours d’analyses.
    Le guide supreme iranien serait laique, il dicte ce qu’il faut porter.
    La dictature serait une démocratie l’interdit de libre arbitre serait démocratique. Les droites sont des gauches, elles seraient progressistes.
    C’est ce que disent de telles analyses.
    Nombre de personnes se disant de gauche adhèrent à l’idéologie de droite. C’est plutôt ce qu’il faudrait dire. Je ne dis pas que Fourest en fait parti. Mais ce type d’analyse par contre si.
    Gauches identitaires et droites identitaires disent la meme chose en se tirant la bourre c’est plutôt ça.
    Les gauches identitaires veulent que l’idéologie de droite soit de gauche et les droites veulent que l’idéologie de gauche soit de droite.

    J'aime

  6. L’Etat français demande aux professeurs de signaler les barbes ou les pertes de poids liées au jeune.
    Qu’ils soient républicains ou d’extreme droite ils ont donc le meme logiciel.
    Il y aurait des barbes de l’islam (lol)
    Et des ramadans radicaux (re lol)
    Gauches et droites sont interchangeables.
    Les gauches se radicalisent et ont pris à leur compte des thèmes identitaires, l’idéologie d’extreme droite.
    L’islamité est un danger pour la République, barbes et foulards sont une radicalité.
    Les gauches veulent nous faire croire qu’elles sont encore des gauches parce qu’elles n’assument pas d’etre devenues des droites. Rien de plus.
    Et les droites tentent de faire croire que leurs positions ne sont plus identitaires mais qu’elle est progressiste, féministe.
    Les deux disent la meme chose.
    Les signes d’islamité sont un danger pour la République.
    Les droites sont effectivement devenues des gauches et les gauches des droites.
    Les deux seraient d’ardents défenseurs de la République
    Mais les signes d’islamité sont une radicalité est quoique puisse en dire les gauches une position d’extreme droite.
    Quand je dis les gauches je devrais dire la gauche française plutôt.
    Car je ne sais pas pour les autres gauches d’Europe.
    Mais enfin les gauches (ou les droites) se suivant ou s’écoutant de loin, il y a des chances que le terme les gauches puissent etre un terme approprié.
    Les signes d’islamité sont une radicalité, quoique puissent en dire les gauches, c’est bien une position d’extreme droite.

    J'aime

  7. Des termes tels que les termes islamo gauchiste ou complice de l’islamisme, le Québec l’a importé chez lui de France.
    Des québecquois citent des intellectuels français en copiant diffusant leurs discours.
    Des US en passant par l’Europe on retrouve de memes phrases, de memes discours à la virgule près.
    Par exemple au hasard, Le terme islamophobie à été inventé par des islamistes pour faire taire la critique de la religion.
    Les droites gagnent parce que les gauches ne se prononcent pas contre le foulard, ça revient à dire que les gauches devraient etre des droites. C’est ce que dis Fourest.
    Les droites gagnent parce que les gauches sont naives sur les signes d’islamité. C’est ce qu’elle dit.
    Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi Fourest veut que ce soit les gauches qui se prononcent contre les signes d’islamité.
    Pourquoi tient t-elle tant à ce que les gauches le fassent aussi.
    Pourquoi souhaite t-elle que les gauches deviennent des droites.

    J'aime

  8. Elle valide l’islamophobie des droites mais ne tolère pas leur judéophobie. Les gauches doivent donc porter l’islamophobie, devenir des droites mais sans la judéophobie. C’est ce que je crois comprendre.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s