Angoulême : Comment le FN a manipulé et instrumentalisé la cause d’un SDF

Capture d’écran 2016-12-29 à 15.38.00.png

Un SDF angoumoisin avait posté début décembre des annonces sur le net pour trouver un logement. Une mise en scène orchestrée par le FN.

Geoffray Gourré, le responsable de la com’ du Front National en Charente, commence par prendre un air surpris: «Franck B.? Je ne vois vraiment pas de qui vous parlez.» Il faut donc lui rafraîchir la mémoire, lui rappeler les deux annonces postées soi-disant par un SDF angoumoisin sur Leboncoin, les 4 et 5 décembre dernier. Lui rappeler, aussi, qu’il a fait l’intermédiaire entre ce fameux Franck et une femme prête à offrir une chambre de sa maison, lui rafraîchir la mémoire avec une réunion qui s’est tenue à la permanence du FN 16, mi-décembre. Et lui rappeler, aussi, qu’avec un autre militant frontiste angoumoisin, il a briefé ce SDF juste avant qu’il ait un rendez-vous avec un journaliste de CL, lui expliquant ce qu’il devait dire et cacher.

«Je suis Français, dommage pour moi?»

Pris la main dans la tambouille de la manipulation aux bons sentiments, Geoffray Gourré se défend: «Euh, on veut protéger Franck, on ne peut pas vous dire où il est, je ne vois pas le mal qu’il y a à aider un SDF.» Aider est louable, manipuler est une autre histoire.

Le 4 décembre donc. Une première annonce apparaît sur Leboncoin«Franck, 51 ans» a froid.Il dit qu’il a «toujours vécu en France», mais que personne ne l’aide. Que les CCAS et autres associations caritatives préfèrent aider «les autres»«Je me demande si la meilleure solution pour moi, c’est de déchirer ma carte d’identité française et de faire une demande d’asile», écrit le fameux Franck, référence à peine voilée aux migrants.

Nouvelle annonce le lendemain. Cette fois, Franck cherche un T2, concède qu’il a le RSA et un maximum d’APL. Et toujours cette référence à des services sociaux qui ne feraient rien pour les «Français»«Les services sociaux ont d’autres préoccupations que mon cas, on ne me donne même pas une couverture… je suis Français, dommage pour moi?» Pas de numéro de téléphone pour répondre, un simple mail.

Qui se trouvait au bout du mail, en réalité? Geoffray Gourré, le responsable de la com’ du FN en Charente, et Julien Gateau, militant au profil atypique: en 2011, il était candidat EELV aux départementales sur le canton de Hiersac. Depuis, il a troqué le vert pour le bleu très marine.

Une Angoumoisine, qui a répondu à l’annonce et a offert une chambre, un lit et des repas à Franck, pendant une dizaine de jours en décembre, raconte: «Ce qui m’a étonné, c’est qu’ils l’encadraient toujours et ne lui parlaient que de politique. à une réunion, ils lui ont dit: “la seule solution, c’est de prendre sa carte d’électeur et de voter FN”. Pour un autre rendez-vous, ils lui ont aussi dit de ne surtout pas se raser, qu’ils voulaient faire des photos et une vidéo et que ça ferait plus vrai en étant mal rasé.» épisode confirmé par Franck lui-même. Geoffray Gourré freine: «Mais au final, on n’a fait ni la photo ni la vidéo.»

Il était hébergé depuis deux ans

Quelques jours après la publication de l’annonce sur internet, Franck avait eu rendez-vous avec un journaliste de CL, qui avait repéré l’appel à l’aide sur le net. Flairant une entourloupe au cours de la rencontre, CL n’avait pas publié d’article.

Car Franck est loin d’être un délaissé des services sociaux. Placé depuis de longues années sous curatelle, il a notamment bénéficié du dispositif des chantiers d’insertion sur l’agglo d’Angoulême. Ces deux dernières années, il était hébergé à «La Pension de famille», une maison relais située dans le quartier de La Madeleine, à Angoulême, et gérée par l’Éclaircie, l’une des associations qui œuvre pour les SDF.

Franck, qui confesse n’avoir «besoin de personne pour lever le coude», lâche: «Je voulais plus y rester. J’ai tout fait pour me faire virer. Et j’ai réussi. Moi, je voulais pas ça comme logement.» Loin, très loin, de la fable du SDF abandonné par des services sociaux qui n’auraient d’yeux que pour «les autres», comme le dit l’annonce postée sur Leboncoin. Et Franck, très nature, de reconnaître aussi qu’il a été briefé par ses «amis» du FN juste avant le rendez-vous avec CL.

Il y a une dizaine de jours, le SDF a quitté le domicile de celle qui l’hébergeait et s’est évanoui dans la nature avec ses nouveaux amis. Joint mercredi, il disait être «à Saintes pour la journée» et défendait l’intervention politique du FN autour de son cas: «C’est moi qui ai frappé à la porte de leur permanence pour voir s’ils pouvaient faire quelque chose pour moi.» Mais ce n’est pas lui qui a écrit les annonces clivantes. 

Les SDF, la soudaine passion du FN 16

Les SDF, c’est la nouvelle passion des militants du FN. Plus particulièrement depuis septembre et l’annonce de l’arrivée de réfugiés dans le département. Discours et rhétorique rodés: «Les nôtres avant les autres», construction d’un mythe et d’un clivage, opposition entre bons et mauvais pauvres, français et étrangers.

La manipulation autour du cas du SDF angoumoisin n’est qu’un exemple de plus de cette utilisation politique de la pauvreté par le parti d’extrême droite en Charente. Mercredi, dans ces mêmes colonnes, CL relatait la distribution de soupe au cochon à des SDF angoumoisins, le jour de Noël, par des militants FN qui dénonçaient l’aide «aux envahisseurs clandestins étrangers alors qu’on laisse les SDF français dans la rue».

Début novembre, c’est l’élue FN de Cognac, Isabelle Lassalle, qui lançait une collecte pour un couple de Puyréaux surendetté dont les malheurs avaient été relatés par CL. La collecte était organisée par une élue Front National, il était demandé d’envoyer des chèques au siège du FN. Mais Isabelle Lassalle s’était bien gardée d’évoquer le FN auprès de ce couple. Ce dernier avait dénoncé la manipulation et refusé l’argent. Ils s’en sont sortis depuis par leurs propres moyens et l’aide de leurs amis.

Charente Libre

Une réflexion sur “Angoulême : Comment le FN a manipulé et instrumentalisé la cause d’un SDF

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s