Les élus guyanais « s’offusquent » de la venue de Marine Le Pen

xvmf17756ba-c221-11e6-9da1-d53405673179

Chantal Berthelot, Gabriel Serville, Antoine Karam et Georges Patient « s’offusquent vivement » de la venue de Marine Le Pen en Guyane cette semaine. Dans un communiqué commun, les élus mettent les Guyanais en garde contre les discours de la présidente du Front National.

Dans un communiqué commun, quatre élus de Guyane « s’offusquent vivement » de la venue de la présidente du Front national. Marine Le Pen sera en visite dans le département du 15 au 18 décembre. Selon les députés et sénateurs, Chantal Berthelot, Gabriel Serville, Antoine Karam et Georges Patient, « les discrours racistes, xénophobes, sexistes et homophobes de la présidente du Front National sont des poisons menaçant les équilibres sociaux et culturels que les Guyanais ont su construire au fil de l’Histoire ».

Dans ce communiqué rendu publique, mercredi 14 décembre, les autre élus guyanais estiment que « l’idéologie de ce parti n’a pas sa place en Guyane, dont les valeurs ont toujours été empreintes de tolérance, de solidarité, d’échange et de partage ».

Appel à l’union contre le populisme

Selon ces députés et sénateurs, Marine Le Pen vient en Guyane pour « instrumentaliser les difficultés » du territoire dans « l’unique but de diviser et de servir ses intérêts purement électoraux ».

Chantal Berthelot, Gabriel Serville, Antoine Karam et Georges Patients appellent donc « tous les Guyanais à résister aux sirènes et chimères du populisme et à s’unir pour faire reculer ces idéologies dangereuses pour notre vivre ensemble ». Les élus se sont également exprimés sur Twitter.

Un appel au gouvernement

Un peu plus tôt, ce mercredi, le député Gabriel Serville a pris la parole à l’Assemblée Nationale au nom de l’ensemble des élus guyanais pour interpeller le gouvernement sur cette venue de Marine Le Pen en Guyane.

L’accueil chaleureux de Mayotte

En déplacement à Mayotte fin novembre, la présidente du Front National avait reçu un accueil particulièrement chaleureux. Comme Mayotte, la Guyane est exposée à une immigration massive. Dans ce département, la candidate du Front National devrait donc adopter la même stratégie qu’à Mayotte en mettant en avant son programme de lutte contre l’immigration. Marine Le Pen prône l’abandon du droit du sol au profit du droit du sang.

France Tv

2 réflexions sur “Les élus guyanais « s’offusquent » de la venue de Marine Le Pen

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s