New York : une musulmane voilée agressée par 3 hommes aux cris de «Donald Trump»

648x415_yasmin-seweid-18-ans.jpg

Yasmin, une jeune étudiante musulmane a été attaquée dans le métro à New York, alors que les actes racistes se multiplient à travers le pays…

Elle écoute du Bruno Mars, est fan de mode et étudie le business dans la très sérieuse université Baruch à Manhattan. Quoi de plus normal pour une jeune New-Yorkaise de 18 ans ? Pourtant, Yasmin Seweid n’est pas près d’oublier son récent trajet dans le métro de New York. Il est environ 22 h, jeudi, lorsque l’étudiante monte dans une rame à la station 23e Street sur la ligne 6 à Park Avenue. Née à Brooklyn de parents égyptiens, la jeune fille, musulmane de confession, porte comme à son habitude un foulard.

« Va-t’en, sale terroriste ! »

Surgissent alors trois hommes qui se mettent à l’insulter aux cris de « Donald Trump, Donald Trump ! » puis la menacent : « Tu n’as rien à faire dans ce pays. Va-t’en, sale terroriste et enlève ce p… de foulard ! »

Yasmin panique, traverse le wagon mais ses assaillants la suivent avant de lui arracher son sac déchirant une bride au passage. Les trois agresseurs tentent ensuite de lui retirer son hijab qu’elle retient de toutes ses forces les mains accrochées sur la tête. Son portable est déchargé, la jeune fille ne peut appeler ni police, ni famille. Après d’interminables minutes, Yasmin parvient finalement à s’extirper de la rame sous un tombereau d’injures, elle descend à Grand Central, terrorisée, avant de s’en remettre aux secours.

« L’Amérique de Trump existe »

« Cela m’a brisé le cœur et traumatisée de voir que pas un des nombreux passagers présents n’est intervenu, a-t-elle écrit, très choquée, dans un long message sur son compte Facebook. Tous me regardaient me faire agresser sans bouger. Je me sentais démunie et sans défense. L’Amérique de Trump existe. J’en ai directement fait les frais hier soir. »

Aux policiers de la station, elle décrira, en larmes, ses assaillants comme trois jeunes hommes blancs d’une vingtaine d’années, visiblement alcoolisés, lesquels auraient poursuivi leur voyage à bord du même train. A l’annonce de la nouvelle, des habitants de Jackson Heights dans le Queens sont descendus dans la rue, vendredi soir, pour dénoncer un climat « libre de haine ».

« On voit apparaître des croix gammées »

« Nous sommes horrifiés par ce qui vient de se passer, a déclaré la représentante du conseil musulman de New York, Afaf Nasher. On voit apparaître des croix gammées et nous en sommes la cible. » Sur Steinway Street dans le Queens, l’un des quartiers arabes de New York, la peur, au-delà de l’inquiétude, est plus que palpable. « Nous avons toujours vécu librement et dans la paix jusqu’à maintenant, s’indigne Noëlle, jeune maman d’origine marocaine redoutant les photos, sa fille de deux ans dans les bras. L’élection de Donald Trump est en train d’amener la haine et la division entre les communautés de ce pays. »

« Je me remets grâce au soutien de tous »

En ce frisquet samedi après-midi, les hommes sont au café, les femmes font les courses tandis que les portes de la mosquée s’ouvrent discrètement aux pratiquants inquiets. « On ne se sent pas en sécurité », rapporte Amid, presque menaçant à l’idée d’apparaître lui aussi en photo. Et pour cause. L’organisation américaine des droits civils musulmans note une augmentation de 67 % d’actes islamophobes en 2015. « Plus de cent actes anti-musulmans ont été recensés à travers le pays sur les 1 000 incidents relevés à l’encontre de minorités », rapporte encore Afaf Nasher au nom du Southern Poverty Law Center reconnu pour ses études sur les mouvements d’extrême droite aux Etats-Unis.

Face à de tels chiffres, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a récemment créé une unité de police dédiée aux délits et crimes racistes. Donald Trump dans son discours à Cincinatti dans l’Ohio, mercredi soir, a fermement condamné les actes relevant de l’extrémisme et de la bigoterie, appelant le pays à s’unir. Mais n’est-ce pas trop tard ?

Contactée hier soir, Yasmin, encore bouleversée, déclarait cependant aller mieux. « Je me remets peu à peu grâce au soutien de tous ».

20 Minutes

5 réflexions sur “New York : une musulmane voilée agressée par 3 hommes aux cris de «Donald Trump»

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s