L’islamophobie est une «imposture» : L’Observatoire contre l’islamophobie du CFCM cesse le contact avec la Licra

17-34-55-zekri

La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), au travers de son président Alain Jakubowicz, veut « reprendre le combat contre cette imposture qu’est le concept d’islamophobie »

A ses yeux, « le concept d’islamophobie est un détournement de la lutte contre le racisme antimusulman qui n’a rien à voir avec l’antiracisme ». Ces mots, extraits de tweets publiés samedi 5 novembre, ont été relayés lors du colloque « Faux amis de la laïcité et idiots utiles » organisé dans l’enceinte de l’Assemblée nationale par le Comité Laïcité et République et la Licra.

Depuis, les critiques pleuvent contre l’organisation antiraciste. L’Observatoire national contre l’islamophobie, rattaché au Conseil français du culte musulman (CFCM) a réagi, mardi 8 novembre, pour dénoncer une « phrase-bombe » de la Licra « qui risque d’ouvrir un fossé entre les différentes composantes de notre pays et de construire un mur, principalement entre les citoyens français de confession ou de culture musulmane d’une part et les citoyens français de confession ou de culture juive d’autre part ». L’instance annonce « cesser, à partir de ce jour, tout échange ou contact avec la LICRA tant qu’elle ne revient pas sur sa position qui a soulevé au sein des associations musulmanes et autres, un tollé général ».

« Il se permet de nier le phénomène réel »

Selon le président Abdallah Zekri, Alain Jakubowicz « n’est plus désormais crédible pour parler du racisme, car il fait une distinction entre les formes de discrimination. Il se permet de nier le phénomène réel et combien (il est) inquiétant. Le président de la LICRA a-t-il oublié que son rôle est de réunir le plus grand nombre de citoyens contre tous les racismes et non de cliver l’opinion et de diviser les différentes communautés culturelles ? ».

 


L’islamophobie est une «imposture» : le président de la Licra fait polémique

Dans une série de tweets postés ce week-end, le président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme condamne le concept d’islamophobie…

Capture d’écran 2016-11-08 à 17.26.41.png

L’islamophobie : réalité ou vue de l’esprit ? Ce week-end, un tweet publié par le président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a mis le feu aux poudres. Sur le réseau social, Alain Jakubowicz appelle à « reprendre le combat contre cette imposture qu’est le concept d’islamophobie ». Des propos qui n’ont pas manqué de susciter la controverse.

Un débat sémantique qui fait débat

Pour le président de la Licra, il faudrait, pour être juste sur le plan sémantique, parler de « racisme anti-musulmans », l’islamophobie n’étant à son sens pas une notion évidente, mais plutôt « un détournement de la lutte contre le racisme anti-musulmans qui n’a rien à voir avec l’antiracisme ».

Si le président de la Licra rejette en bloc la notion d’islamophobie, pour la Ligue des droits de l’homme (LDH), le terme, « bien qu’il provoque un certain nombre de polémiques, est assez largement utilisé et compris dans le débat public, souligne Françoise Dumont, la présidente de l’association. Ce terme est même utilisé par la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), qui n’est pas réputée pour sa complaisance ou son impartialité. » D’ailleurs, l’association indique utiliser ce terme : « si cela permet de mieux décrire un certain nombre d’actes violents, discriminants ou stigmatisants à l’égard des Français de confession musulmane, je ne vois pas où est le problème », poursuit Françoise Dumont.

Du côté de l’Observatoire de la laïcité, l’instance placée sous l’autorité de Matignon, on se refuse à « entrer dans un débat sémantique sur l’islamophobie – typiquement français – qui éloigne des véritables problèmes, estime son rapporteur général, Nicolas Cadène. En revanche, il n’est pas question de transiger sur le fait que l’on doit condamner toutes les violences à l’égard des Français au motif qu’ils sont musulmans ».

« C’est jeter de l’huile sur le feu »

Dans le milieu des associations antiracistes, le positionnement d’Alain Jakubowicz passe mal et laisse perplexe. « Dans le contexte actuel, c’est jeter de l’huile sur le feu », regrette Françoise Dumont. D’autant que, pour la présidente de la LDH, « lancer de telles polémiques sur Twitter, où les messages courts sont forcément lapidaires, est totalement inapproprié en général, et en particulier de la part du président de la Licra. Qu’il refuse d’utiliser ce terme est une chose, qu’il se lance dans une polémique sur ce réseau social en est une autre. »

Dans un contexte « extrêmement tendu par rapport à ces questions-là, il faut être conscient qu’il ne faut pas tenir de propos risquant d’attiser davantage les tensions, recommande Françoise Dumont. Depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence, la communauté musulmane a été très visée. Quand on est animé par le vivre ensemble, il ne faut pas jouer avec ça ».

Outré par le positionnement d’Alain Jakubowicz, le journaliste Claude Askolovitch lui a fait savoir sa façon de penser sur Twitter.

Pour les défenseurs de la laïcité ou des droits de l’homme, ce débat sémantique ne doit pas nier la réalité des actes antimusulmans ni la souffrance des musulmans de France. Que l’on parle d’islamophobie ou de racisme antimusulman, « la stigmatisation de la communauté musulmane, en particulier des femmes voilées, n’est pas une simple vue de l’esprit, elle est réelle », insiste Françoise Dumont. « De fait, les actes antimusulmans sont en hausse, rappelle Nicolas Cadène. Il faut lutter contre au même titre qu’il faut lutter contre les actes racistes et antisémites ».

20 Minutes

33 réflexions sur “L’islamophobie est une «imposture» : L’Observatoire contre l’islamophobie du CFCM cesse le contact avec la Licra

  1. ce charlot de jakubowitz ne reconnait que le soi-disant racisme anti juif dont le nom exacte est judéophobie et non antisémitisme les juifs étant antisémites a l’excès

    J'aime

  2. Avec la rethorique on peut tout nier.
    D’ailleurs le langage lui meme n’est qu’une traduction.
    Le langage nie donc forcément.
    Il n’est jamais lui meme qu’une interprétation.
    Il n’est que la vérité de celui qui décrit, qui discours.
    Le langage n’est qu’une description, une traduction.
    Ce monsieur a décidé que la judéophobie c’était etre contre la religion juive et contre les juifs.
    C’est ce que dit Sifaoui en tout cas.
    Ce monsieur faisant parti de son agence, on ne peut que supposer qu’ils en concluent la meme chose.
    A contrario il dit de l’islamophobie que ce serait etre contre l’islam et pas contre les musulmans.
    Le terme islamophobie n’a jamais concerné l’islam, la lutte contre l’islamophobie est la lutte contre les agressions, les discriminations à l’endroit des musulmans.
    Le racisme anti musulman n’a rien à voir avec l’antiracisme dit-il.
    Bref il dit toujours ce que ça n’est pas mais pas ce que c’est.
    Il joue avec les mots.
    Il a envie de ne pas l’appeler du tout on n’a l’impression et qu’il y ait moyen d’éviter de reconnaître cette forme de racisme. Qui à l’endroit d’autres existerait bien par contre, ce monsieur amuse la galerie, La rethorique. Toujours la rethorique.
    Absurde. Absurde. Les propos de ce monsieur sont absurdes.

    J'aime

  3. Il donne une définition contraire de qu’est la lutte contre l’islamophobie.
    Elle concerne les personnes et pas la religion. Si elle concernait la religion se mobiliser contre n’aurait pas lieu d’etre puisqu’etre contre les religions est une opinion tout à fait légitime. C’est d’ailleurs un des fondements de la laicité. Ce que dit ce monsieur n’est pas autre chose que d’insinuer que ceux qui sont contre l’islamophobie sont contre la laicité. Mensonge. Mensonge. C’est un mensonge.

    J'aime

  4. Je rectifie mon commentaire. Je le corrige un peu plutot. L’islamophobie peut aussi concerner l’islam. Lorsque l’on dit par exemple que l’islam est une religion contraire à notre constitution, qu’elle est une religion dangereuse, qu’elle n’est pas compatible avec la république, nos valeurs ou nos traditions et toutes ces conneries. Ca c’est de l’islamophobie aussi. Elle peut concerner les personnes mais aussi parfois l’islam donc.
    L’islam est une religion dangereuse c’est de l’islamophobie. C’est dire de façon détournées que les adeptes de cette religion serait un danger, c’est de l’islamophobie.
    Dire que l’islamophobie concerne les croyants et pas la religion est une erreur contrairement à ce que je disais plus haut donc.
    L’islamophobie concerne généralement les croyants mais peut aussi concerner la religion. Idem pour le judaisme, le catholicisme. Les extremes droites n’utilisent d’ailleurs pas le mot musulman pour véhiculer le racisme anti musulman, elle utilisent de façon habile et sournoise le mot islam sans ça elles pourraient tomber sous le coup de la loi. Elle utilisent le mot islam pour dire leur haine de ses adeptes.
    Le mot islamophobie convient tout à fait. Il n’en existe pas d’autres pour résumer.

    J'aime

    • L’islam est une religion dangereuse, c’est de l’islamophobie Christine Tasin à été condamnée suite à cette affirmation.
      Donc la licra dit une chose inexacte quand elle dit que l’islamophobie vise la religion et PAS les personnes et de la judéophobie qu’elle vise la religion ET les personnes.
      Dans les deux cas ça peut etre l’un ou l’autre.

      J'aime

      • jakubowitz en tant que sioniste est 1 raciste,il se croit tout permit parce que les politiciens du monde sont a leurs bottes,quand l’on voit que la licra a été créée par bhl cela veut tout dire,pourquoi avoir rajouté le A antisémitisme alors que bhl est antisémites pur et dur

        J'aime

  5. Lorsque l’on parle d’une conférence judéo-islamique, la licra pourrait-elle dire si le mot judéo concerne la religion ou s’il concerne les adeptes. Non, il ne le peut pas. Puisqu’elle ne connaît pas le contenue de cette conférence.
    Judéo peut concerner les deux. Il en est de meme pour le mot islam, il peut concerner la religion mais aussi les adeptes. On ne peut le dire que si on connaît le contenu.
    Par exemple le contenu de la conférence. Il en est de meme pour le mot islamophobie, on ne peut déterminer s’il en question qu’en ayant des propos à entendre.
    Ce ne sont pas les mots islamophobie ou judéophobie en eux meme qui définissent ce dont on parle mais les propos eux memes. Aussi polémiquer sur les termes judéophobie ou islamophobie n’ont aucun sens.

    J'aime

  6. Je rectifie encore. J’aurais du prendre le mot islamo puisque c’est ce mot qui chagrine la licra.
    Lorsque l’on parle d’une conférence islamo-judaique, la licra pourrait-elle dire si le mot islamo concerne la religion ou s’il concerne les adeptes. Non, elle ne le peut pas. Puisqu’elle ne connaît pas le contenu de cette conférence.
    Des tas de mots de la langue française sont ambigus, peuvent avoir plusieurs sens et il ne vient à l(idée de personne de polémiquer dessus.
    Si je dis d’une personne qu’elle à été victime il peut etre question d’une agression ou d’un meurtre. On ne peut savoir de quoi il s’agit réellement qu’en connaissant précisant avec d’autres mots de ce dont il est question. Et pourtant on utilise malgré tout ce mot ambigu. Bref on peut faire dire ce que l’on veut aux mots si l’on se met à polémiquer sur la sémantique et la façon dont sont utilisés certains mots.
    Ca me fait penser à la rethorique et la persuasion de Gorgias.
    Pour l’islam n’est pas compatible avec notre constitution par exemple la ou c’est de l’islamophobie c’est de dire le rejet d’une religion, de ne citer que celle ci. La bonne formulation serait de dire les religions ne sont pas compatibles avec notre constitution autrement ça sous entend que les autres religions le seraient tandis qu’aucune ne le sont.
    Après ma façon de déduire les choses n’engage que moi.
    D’autres peuvent ne pas avoir la meme. Mais il me semble que dire ce mot veut dire ça et pas autre chose est inexact. Le racisme anti musulman ou anti juif est véhiculé de façon détourné. Personne plus ne dit aujourd’hui les musulmans ne sont pas compatibles avec notre société, pour le dire on dit l’islam n’est pas compatible avec nos traditions. Phrase qui ne veut rie dire, elle vise juste à vilipender les musulmans, signifier leur rejet sans avoir besoin de le dire de façon explicite. On n’a tout à fait le droit de le dire, mais dire d’une telle phrase que c’est la condamnation de l’islam et pas des musulmans n’est pas exact.
    On ne prend la peine de décortiquer la sémantique, la rethorique juste. si l’on devait le faire on s’apercevrait de tas de choses que l’on dit qu’elles n’ont pas grand sens et on devrait se mettre à ne plus faire que cela d’ailleurs tant il y en a.
    Comme le dit Gorgias la rethorique est le plus grand de tous les arts. Après mes propos n’engage que moi.

    J'aime

  7. Islam hors d’Europe personne ne se demande si un tel propos concerne la religion ou ses adeptes. On utilise le mot islam et pas le mot musulman pour dire son rejet, sa haine des musulmans. Le nier c’est etre vraiment de mauvaise foi. Reprenez vous la licra.

    J'aime

  8. Bien souvent vous n’y etes pas allé de main morte. Lorsqu’un commentaire n’est pas validé sur le net, on tache de reprendre sa formulation de manière plus décente. On réécrit en formulant autrement ce que l’on a voulu dire. On en revient à ce que je disais. La rethorique. On peut faire dire ce que l’on veut aux mots et inversement les interpréter d’une façon ou d’une autre.

    J'aime

    • c’est vrai je n’y vais pas de main morte,mais je suis pour la vérité et non pour les faux semblant,mais même quand j’ai dis que ma femme et mes 3 enfants avait été massacrés le 16 septembre 1982 le commentaire a été viré comme quoi la vérité fait peur,surtout quand j’ai dis ceux qui les avaient occis

      J'aime

      • C’est triste je suis désolé pour vous.
        Je crois comprendre que ce serait peut etre des musulmans qui auraient fait ça, autrement je ne vois pas le rapport avec le sujet de l’article, et meme si ce sont des musulmans je ne vois pas le rapport non plus d’ailleurs. Si je suppose bien et que ce sont des musulmans les auteurs, faire un rapport avec tous les autres musulmans ça s’appelle l’amalgame.
        C’est un peu comme si votre famille été tuée par votre voisin et que vous vous en preniez à votre patron. C’est déraisonner. Si vous pensez ainsi, il faut vous reprendre Pascal.

        J'aime

      • Pascal, le présent site est un site privé, il ne fait pas partie des médias dans le sens où on l’entend : la liberté d’expression n’y est pas revendiqué et encore moins un dû. Reste il aurait été souhaitable que vous ayez reçu une explication mais c’est exceptionnellement le cas quand un commentaire est rejeté, faute de temps le plus souvent. Sans doute que vos propos portaient une condamnation trop large donc injuste à l’égard d’un peuple entier, qui n’est pas responsable des exactions de ses représentants, même en démocratie. De ce fait c’est assimilable à du racisme, de l’antisémitisme, etc.
        Moi non plus je n’y vais pas de main morte mais je ne crois pas qu’un commentaire ait été rejeté, je n’ai pas remarqué en tout cas. Mais j’argumente toujours en priorité et peut cité des sources, à chacun d’y répondre si je me trompe, nul n’est parfait.

        Non Tintin, il ne s’agissait pas d’attaque contre les musulmans. Une simple recherche sur le 16 septembre 1982 vous aurait conduit par exemple à la page http://www.france-palestine.org/16-septembre-1982-massacres-de… Sabra et Chatila, donc de Palestiniens ! Il y est expliqué : « Une commission d’enquête israélienne a conclu que lui [Ariel Sharon] et d’autres Israéliens étaient responsables du massacre. » D’où mes propos ci-dessus.

        Ce type d’exaction à une origine politique basée sur le sionisme mais il ne s’agit pas d’une base religieuse en ce sens que (sauf erreur) la Thora ne demande pas de convertir la Terre entière au judaïsme et de tuer les récalcitrant. Il n’y a pas de totalitarisme implicite. Mais la notion de « Peuple élu » conduit facilement au mépris des peuples qui ne le sont pas et il n’y a pas de différence objective avec le racisme. Le Coran, en revanche, est implicitement totalitaire. La population ne peut choisir. Un couple adultère non musulman devra être lapidé comme un autre et c’est une demande divine donc non discutable. Concrètement on peut tolérer en France un élu chrétien ou musulman, un parti chrétien… mais pas un parti musulman, justement pour ce totalitarisme.

        J'aime

      • les fallashas sont des sémites comme tout les éthiopiens,ce que ne sont pas les séfarades et les ashkénazes(sémite = moyen orient arabe donc pas les égyptiens qui sont des chamites,ni les berbères du Maghreb,ni les turcs,ni les kurdes,ni les yazidis,ni les iraniens),de même la vraie base de leur religion pour expliquer leur rejet des arabes donc des sémites est le talmud selon saint herzl,lisez le cela et vous apprendrez ce que tout ces gens pensent de tout les goyim,vous oubliez que les juifs talmudiques sont tous pareils et,qu’il n’y a que 12% des juifs qui ne pensent pas comme eux,vous critiquez le coran,regardez bien le talmud et la torah vous verrez que ce n’est pas mieux,le judaïsme n’est pas 1 religion de paix il suffit de voir ce que ces adeptes font en Palestine,de même il n’y a pas de peuple juif,juif c’est quelqu’un qui pratique le judaïsme qui est 1 religion non 1 race,l’on ne dit pas le peuple chrétien,ni le peuple musulman,quelles sont les juifs qui critiquent ce que font les juifs sionistes,aucun ou a de très rare exception,des musulmans qui critiquent l’islam cela doit exister,mais aucun médias ne les citent parce qu’ils sont en train de critiquer l’islam et,que ça fait bien dans 1 cv,de même pour Mohamed,le coran date du 6 ieme siècle et il ne faut pas se référer a cela,tout comme il ne faut pas se référer au nouveau testament et a la torah,les juifs sont aussi pour le massacre et la mise en esclavage des goyim que nous sommes,comme je l’ai dis a maint occasion lisez le talmud,vous verrez qu’ils ne sont pas aussi gentil que vous le pensez,de même en Palestine qu’ils occupent les seuls qui ont des droits ce sont les juifs,et pas les chrétiens et les musulmans,ça c’est 1 démocratie,il n’y a pas de droits de l’homme non plus,est-ce que les médias les critiquent,même pas,trop occupés a leurs lécher les bottes,aucune religion n’est bonne,ni aucun parti politique,le jakubowitz est raciste tout comme bon juif sioniste,de même l’hébreu actuel est 1 reconstruction du 19 siècle et n’a rien a voir avec l’hébreu ancien,de même vous critiquez Mohamed qui se tape 1 fille de 12 ans cela devait arriver aussi a l’époque en Europe ,mais 1 juif qui se tape 1 fille de 3 ans et 1 jour c’est normal peut être,tout est critiquable,a part cela tout est bon pour critiquer l’islam en ce moment c’est ce qui est le bienvenu

        J'aime

      • Pourquoi m’a t-il été répondu pays étranger ou coran.
        Vraiment je ne comprends pas.
        Complètement hors sujet.
        Se voir faire une réponse à propos d’une chose que l’on a pas seulement évoqué ça laisse comme un rond de flan.
        Le hors sujet est le thème le plus abordé sur le web. Lol. C’est chiant.

        J'aime

  9. Vous avez rajouté un article qui relaie la réaction du cfcm. Avant d’avoir lu j’avais supposé juste dans mon analyse.
    Propos tenus dans l’enceinte de l’assemblée nationale lors d’un colloque organisé par le Comité Laicité et République et la licra.
    J’avais supposé juste dans mon analyse.
    La licra dit que la lutte contre l’islamophobie c’est la lutte contre la laicité. Mensonge. Mensonge. C’est un mensonge.

    J'aime

    • Sinople. Jamais je n’ai parlé de pays étranger. Je parle de la France. Des musulmans français. Pourquoi me répondez vous pays étranger. Le racisme dans les pays étrangers malheureusement un français n’y peut pas grand chose.

      J'aime

  10. Les autres religions ont des représentants bac+40, les musulmans ont Al Qaeda et Bagdadi. M.Sifaoui dans l’émission C dans l’air.
    C’est une analyse brillante ça. C’est un propos très intelligent.
    Ces deux personnages sont les représentants d’une religion. Rien que ça. Terrorisme et religion ne font qu’un. Ca vole haut. L’un n’a rien à voir avec l’autre, mais pourtant si dans l’esprit de ce monsieur. On se demande quel est le cheminement de pensée qui peut faire faire un raccourci pareil.

    J'aime

      • Non jamais. Je ne suis pas musulman. Mais je vous avez déjà répondu à propos du coran sur un autre article.
        D’autres l’ont fait avant moi et beaucoup mieux que je ne l’a fait.
        Sur un autre article, je vous avez dit qu’il fallait vous déradicaliser suite à vos propos trash, le coran exige de tuer les non musulmans, d’envahir la planète, de la soumettre et ce type de conneries, j’ose le mot.
        Je vous avez dit que vous étiez djihadiste, qu’il fallait vous déradicaliser.
        Que le coran racontait l’Histoire des tribus en l’an 600 et leurs antagonisme, leurs batailles et que ça n’avait pas de rapport avec aujourd’hui.
        Répondre à votre question, avez-vous lu le coran et l’évoquer est sans interet ça a été fait tant de fois, sans cesse encore et encore. Mais surtout ce n’est pas le sujet. On n’est tout à fait libre de dire des horreurs sur les religions, ça n’a pas de rapport avec l’islamophobie. Le combat contre l’islamophobie s’attache à défendre les personnes victimes de rejet, de discrimination, d’insultes et autres agressions ou invectives.

        J'aime

      • On s’en fout du coran Sinople. On s’en fout. Vous etes complètement à coté de la plaque. Hors sujet. Vous n’avez pas du tout saisi de ce dont il question. Ce que pense les gens du coran, on s’en fout. En utilisant des mots triviaux peut etre le saisirez-vous enfin. On s’en fout.

        J'aime

  11. Ben Laden et Bagdadi pardon. Il a dit les musulmans ont comme représentant Ben Laden et Bagdadi. Je le retranscrit de mémoire. Ca a été diffusé il y a des mois mais je m’en souviens bien car ça m’avait choqué. J’avais trouvé ce propos surréaliste, choquant. Preuve en est je m’en souviens encore.

    J'aime

    • Ou peut etre daesh et Al Qaeda. Je doute, je ne me souviens plus bien de la formulation exacte, mais il n’en reste pas moins qu’il les a cité en en disant qu’ils étaient les représentants d’une religion et non pas des organisations terroristes. Qu’il a fait l’amalgame terrorisme et religion.

      J'aime

      • C’est assez pénible de vous suivre ! Ce serait bien de réfléchir un bon coup avant d’écrire. C’est en soi un exercice salutaire et ça éviterait au lecteur de lire une idée, puis un correctif, puis encore un correctif… Personnellement je n’ai lu que le début…

        Le terme « islamophobie » présente un réel problème c’est d’avoir été inventé à l’ORIGINE pour désigner la haine des musulmans, alors qu’étymologiquement c’est une peur et/ou un rejet de l’Islam.
        On pourrait utiliser le mot « anti-islamisme »… Ce serait une manière subtile de récupérer avantageusement l’ambiguïté Islam/islamisme : sous l’air de s’opposer seulement à l’islamisme ce serait aussi s’opposer à l’Islam dans la mesure où cette religion est totalitaire, islamique par essence (j’en parle plus loin) mais sans s’attaquer aux Musulmans en tant que personnes…
        Du coup le terme « islamophobie » a été abusivement séquestré et ceux qui condamne cette religion sont ainsi privé de mot pour désigner leur opinion tout à fait légitime. Le pire est que cette haine des musulmans est également présentée comme un racisme (cf. propos d’Alain Jakubowicz) comme si les musulmans pouvaient conceptuellement former une race ! Le racisme est un rejet mais tout rejet n’est pas forcément un racisme : il faudrait que certains prétendus lettrés y réfléchissent un minimum avant de voir du racisme partout. A ce rythme tout rejet de n’importe quel groupement humain sera qualifié bientôt de racisme. Si l’islamophobie est du racisme alors l’anticommunisme aussi, ainsi que l’anticléricalisme, l’antifascisme, le jeunisme, etc. Ceux qui prétendent que l’islamophobie est du racisme mais pas l’anticommunisme sont des gens qui placent la religion en dehors des opinions, ce qui est une erreur.

        Non, la judéophobie ne désigne pas le rejet des Juifs mais uniquement le rejet du judaïsme. Le rejet des Juifs s’appelle l’antisémitisme. Je sais bien qu’il y a un problème aussi d’étymologie mais dans la mesure où les deux termes existent vraiment ET avec des significations bien distinctes il me semble que toute ambiguïté est levée, ce qui n’est pas le cas pour l’islamophobie, anti-islamisme n’étant guère utilisé.

        Quand vous dites que de nombreux Juifs sont antisémites, sous le prétexte que les Arabes sont des sémites c’est une conception archaïque. « Sémite » qualifie une langue et la culture qui lui est associée : il s’agit de la branche sémitique, dont l’arabe et l’hébreu font partie ! Les Juifs sont de culture sémite (ou sémitique) mais ils ne sont pas sémites car ce n’est pas une chose héréditaire mais culturel. Par exemple les Falachas sont Juifs de culture mais ethniquement ne viennent pas du Moyen Orient.

        Il est facile de voir dans le livre de référence de l’Islam, le Coran, disponible gratuitement partout en français sur le Web, que cette doctrine est contraire aux valeurs à la fois des Droits de l’Homme et de nôtre République. Le Coran est sensé être la parole divine et explique comment on doit se comporter avec les esclaves en fonction de leur religion : comment cela pourrait être compatible avec les Droits de l’Homme ?? Le Coran explique qu’il faut éliminer toutes les autres religions, par la force au besoin, avec une exception relative pour le judaïsme et le christianisme, à condition que leurs croyants ne manifestent par leur religion et paient une taxe. Ces personnes sont des sous-citoyens privés de plusieurs droits. Expliquez-moi comment c’est compatible ?? L’extermination de 6 à 7 millions d’Hindous est totalement légitimée par le Coran. Pour Mahomet, il est normal et légal d’épouser une mineure de 6 ans et consommer le mariage entre 9 et 12 ans… Il est raconté aussi qu’il égorgea lui-même 600 Juifs… Bref… oui, un musulman qui condamne cela est respectable et certainement pas dans le cas contraire. Or… quel musulman condamne cela ?? donnez-moi un seul nom ! (C’est juste une formule : ses jours serait en danger puisque le Coran est sacré et Mahomet un modèle…)
        Le reste n’est que logorrhée.

        J'aime

      • Sinope ce que vous pensez vous ou moi du coran n’est pas la question. Peu importe ce qu’en pense qui que ce soit. On s’en fout.
        Ce dont il question c’est de mettre un mot sur une forme de racisme, de rejet, d’actes, de discours de haine, c’est de ça dont il question et uniquement de ça.
        Si le mot islamophobie dérange certains, qu’ils en trouvent un autre, mais nier d’une chose qu’elle existe ça ne la fait pas disparaître.

        J'aime

  12. Je ne sais pas ce qui est arrivé à la licra mais elle a complètement dévissé. Débattre avec des personnes aux thèses meme les tordues oui, mais officialiser ces dernières ça me dépasse.
    Ce ne sont pas de grands intellectuels, de grands penseurs qui entourent la licra, quelques uns ont tenu des propos absurdes ou racistes. Je pense de la licra qu’elle s’est compromise, qu’elle est mal entourée, qu’elle est devenue le bar pmu. Qu’elle n’est plus aujourd’hui que le café du commerce et plus une association anti raciste.

    J'aime

  13. @Sinople non le rejet des juifs sionistes c’est la judéophobie et non l’antisémitisme les juifs ne sont pas des sémites,le mot antisémitisme est mit a toute les sauces mais les plus grands antisémites ce sont les juifs et cela est prouvé tout les jours en Palestine occupés dont les médias sionisés français ne parlent jamais,les palestiniens ont le tort d’être les natifs de cette terre que la sdn a donné aux juifs pour se faire pardonné de n’avoir rien fait pour eux,mais l’on ne nous dis jamais que les dits sionistes ont vendus des juifs orthodoxes aux nazis comme l’ancêtre du crif en France a fait,malheureusement il n’y a qu’1 livre qui a été écrit expliquant les faits,mais il n’a jamais été réédité sans doute le veto du crif et pourtant il avait été écrit par 1 juif,pour ma part je ne suis pas anti juif mais seulement antisioniste et j’ai même des amis rabbins,oui je sais je ne suis pas parfait j’ai le tort de dire ce qui dérange

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s