Endettée, ma famille a servi de publicité pour une élue FN. Nous avons été manipulés

 La famille Frappier vit des moments difficiles. En 2013, enceinte et bouleversée par la mort de son frère, Natacha a dû mettre en liquidation judiciaire son institut d’esthéticienne. Aujourd’hui, pris en étau par ses dettes, la famille espère s’en sortir avec un échéancier adapté et a lancé un appel aux dons. Mais voilà, ce week-end, Natacha a découvert que le FN avait téléguidé une collecte de voisinage.

Capture d’écran 2016-10-25 à 16.55.44.png

En 2005, j’ai ouvert mon institut d’esthéticienne à Mansle (Charente). Les affaires se portaient bien, mais il y a trois ans, alors que j’attendais mon troisième enfant, j’ai été touchée par la mort tragique de mon petit frère.

Sous le choc et totalement bouleversée, j’ai développé une grossesse pathologique. Ma santé, et celle de mon enfant, était en danger. Je n’ai pas eu d’autre choix que d’arrêter de travailler.

Le problème, c’est que je n’avais pas les moyens de me faire remplacer et que la banque m’a demandé le remboursement du reste de mon emprunt sans échéancier adapté.

20.000 euros de dettes et une maison sur le point d’être saisie

Sans issue possible, j’ai dû mettre mon entreprise en liquidation judiciaire. Le matériel a été saisi pour réduire les frais d’huissier et comme j’avais contracté un prêt à mon nom propre, ma maison risquait, elle aussi d’être saisie.

Mariée avec trois enfants, c’est toute ma famille qui se retrouve au pied du mur.

La dernière date du jugement est prévue pour le 15 décembre 2016. Si je ne rembourse pas en partie les 20.000 euros que je dois au liquidateur judiciaire, nous perdrons notre maison. Mon mari travaille chez Lidl et moi, je suis toujours en congé parental pour m’occuper de mes trois enfants.

Nous avons bien tenté de demander de l’aide à nos proches, mais malheureusement, ces derniers sont dans l’incapacité de nous venir en aide. Nous avons donc décidé d’ouvrir un pot commun. J’en appelle à la générosité des gens et je les remercie de nous apporter autant de soutien. Il s’agit parfois d’un aide financière, mais aussi de solutions plus pratiques.

Isabelle de Cognac m’a contactée…

Notre ami Ludo a eu l’ingénieuse idée d’organiser le Festival du cœur qui s’est tenu le week-end dernier. Grâce à lui, nous avons pu récolter 1.039,77 euros. Ça va beaucoup nous aider, même si j’ai conscience que cela n’épongera pas nos dettes.

Grâce à cette collecte, nous avons été régulièrement sollicités par des personnes des quatre coins de France. Certains proposent même d’organiser une collecte dans leur rue.

C’est ainsi que j’ai été contactée par une femme la semaine dernière. Au téléphone, elle s’est présentée comme étant « Isabelle de Cognac ». Elle était très aimable et m’a simplement dit qu’elle souhaitait organiser une collecte auprès de ses voisins pour nous venir en aide. Je devais lui confirmer par mail, ce que j’ai fait.

En revanche, ce que j’ignorais totalement c’est que cette dame est une élue du Front national.

J’ignorais qu’il s’agissait d’une élue FN

À aucun moment, Isabelle Lassalle ne m’a pas prévenu qu’elle faisait partie du Front national, et encore moins que ma demande serait relayée sur les réseaux sociaux par son parti.

Alors, peut-être que son action partait d’un bon sentiment, mais j’estime qu’elle m’a menti.

Nous avons appris la vérité dimanche dans la journée. J’ai immédiatement fait savoir que je ne souhaitais de dons venant de sa part. Ce n’est pas seulement parce qu’il s’agit du Front national, mais tout simplement parce que mon mari et moi ne souhaitons pas faire l’objet d’une récupération politique, quelle qu’elle soit.

Nous ne voulons pas être affiliés à de la politique, notre histoire ne doit en aucun cas servir leurs causes. Ce que nous vivons est déjà suffisamment difficile pour ne pas avoir à subir d’autres problèmes.

Notre démarche est avant tout un appel à la solidarité et ne s’inscrit pas dans une démarche politique.

Je n’accepterai aucun don de politiques

Aujourd’hui, je suis partagée et je n’arrive pas à savoir si j’ai été victime d’une vraie manipulation, mais plus j’y pense et plus je me dis que cette affaire lui a fait un bon coup de pub. Entre-temps, Mme Lassalle m’a envoyé un message pour me dire qu’elle s’excusait d’avoir pris de telles initiatives.

Nous avons besoin d’argent, mais nous ne voulons pas celui de politiques. D’ailleurs, selon moi, un don ne doit pas avoir de nom.

Actuellement, j’essaye de ne plus trop y penser. Je préfère me focaliser sur nos propres problèmes qui sont loin d’être résolus.

Le Plus

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s