Véhicules de fonctions, notes de taxi salées, flambée des salaires : révélations sur la banque de François Hollande

EXCLUSIF. Véhicules de fonctions et notes de taxi salées, flambée des salaires… Nos révélations sur le rapport de la Cour des comptes sur la BPI.

5818205lpw-5818724-article-jpg_3848967_660x281

Décidément, François Hollande n’a pas de chance. La BPI, la Banque publique d’investissement, née fin 2012 grâce à la fusion du Fonds stratégique d’investissement (FSI), d’Oséo et d’une filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), c’est son bébé.

Il voulait faire de « sa » banque l’un des bons points de son bilan. Avec une dotation de plus de 20 milliards d’euros pour aider les entreprises, notamment les PME, la création de cette banque était l’un de ses engagements de campagne. Hollande en avait même confié la vice-présidence à Ségolène Royal avant son entrée au gouvernement.

Le Point

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s