Aurélien et Sébastien condamnés pour avoir violenté et séquestré un homme qui se rendait au travail

Deux hommes ont été condamnés à trois et deux ans de prison pour avoir violenté puis séquestré un automobiliste dans sa voiture, samedi à Forges-les-Eaux. Ils ont été conduits en détention après l’audience, hier soir.

22ca8cff8b93dba78c95de136d7827

Interpellés mardi matin par les gendarmes de la compagnie de Forges-les-Eaux, Sébastien, 36 ans et Aurélien, 27 ans ont été jugés hier, en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Dieppe.

Sur la route, Sébastien et sa conjointe se disputent et le trentenaire continue son chemin à pied. Aurélien descend également du véhicule pour rester avec son ami. Les deux comparses s’introduisent à l’intérieur du domaine de Forges; ils volent une voiturette de golf.

Lorsqu’ils comprennent qu’ils ne pourront pas parcourir 25 km avec l’engin électrique dont les pointes de vitesse n’excèdent pas 30 km/h, ils décident de le brûler. C’est à ce moment qu’un jeune automobiliste, intrigué par ce brasier sur le bord de la route, s’arrête.  Mais avant qu’il n’ait eu le temps de sortir de sa voiture, Aurélien ouvre la portière côté conducteur et ordonne au chauffeur de l’emmener lui et son ami à Aumale. « Je leur ai dit que je ne pouvais pas », poursuit le cuisinier qui se rendait à son travail, à Forges-les-Eaux.

Il reçoit alors un coup de poing et en quelques secondes (et plusieurs autres coups ), se retrouve à l’arrière de la Seat Ibiza. Un des agresseurs s’empare du volant, tandis que le second reste à l’arrière pour tenir l’otage.

« On va te cramer »

 un tour dans Forges d’environ un quart d’heure, Aurélien, le conducteur, se dirige vers la golfette brûlée. C’est à ce moment que les deux hommes menacent le troisième : « On va te cramer dans ta voiture, on va te crever ».

Peu rassurée sur l’absence de réitération d’un « tel déchaînement de violences », Valérie Cadignan requiert, avec mandat de dépôt pour les deux hommes, cinq ans de prison dont deux avec sursis pour Sébastien, qui a déjà sept mentions à son casier judiciaire et quatre ans, dont deux avec sursis, pour Aurélien, qui n’a été condamné qu’une seule fois par le passé. Les sursis seraient assorti d’une mise à l’épreuve de trois ans.

Le tribunal a suivi les réquisitions du Parquet. La victime sera indemnisée à hauteur de 3 000 € pour les préjudices moral et matériel.

Paris Normandie

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s