Thierry condamné pour avoir incendié le manoir vendu par ses parents

Capture d’écran 2016-02-16 à 15.43.35.png

Son faux pas a causé 495 849 euros de dégâts. Entre la maison de Bretteville-du-Grand-Caux détruite par le feu et les biens mobiliers qu’elle contenait. À la barre du tribunal correctionnel du Havre, Thierry, 37 ans, n’offre guère d’explication.

Il a habité cette demeure durant vingt-quatre ans, avant que ses parents s’en séparent. Les nouveaux propriétaires ne sont pas présents le 26 mars 2014 lorsque l’homme y revient. Ils vivent à l’étranger. Thierry pénètre dans cet ancien presbytère après avoir brisé une fenêtre. Il met le feu notamment à des rideaux. Il peine à ressortir tant la fumée devient vite épaisse. Les flammes ont ravagé le toit quand les pompiers interviennent au petit matin.

IL ÉVITE LA PRISON

En garde à vue, le prévenu a confessé ne pas avoir accepté que les remplaçants aient rebaptisé « manoir » la maison.

Déjà connu avec deux mentions au casier, Thierry est condamné à deux ans de prison dont six mois ferme, sans mandat de dépôt.

Paris Normandie

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s