Selon une étude le FN est le parti dont les sympathisants sont les plus anti-juifs

marine le pen antisemitisme antisemite fn front national jean marie juif juive israel haine shoah vichy france

Dans une note très intéressante, intitulée « Le mythe de la dédiabolisation du FN », la sociologue et politologue Nonna Mayer montre que le Front national n’a jamais cessé d’être raciste et xénophobe, à en juger par l’opinion de ses adhérents et sympathisants. Elle s’appuie sur les résultats du sondage annuel effectué pour la Commission nationale consultative des droits de l’homme. Nonna Mayer écrit :

« On dispose d’une base de données unique en son genre, celle du sondage annuel effectué pour la Commission nationale consultative des droits de l’homme […] qui explore toutes les formes de racisme et de xénophobie […].

Le constat est sans appel. Sur toutes les questions relatives à la perception de l’Autre, “ autre ” par ses origines, sa couleur de peau, sa religion, sa culture, et quelle que soit la vague de sondage retenue, les réponses des sympathisants du FN sont toujours beaucoup plus négatives que celles des sympathisants des autres partis. »

Après avoir défini l’échelle d’ethnocentrisme (degré d’intolérance à l’autre), Nonna Mayer analyse :

« Si on répartit les personnes interrogées en quatre groupes par niveau croissant d’ethnocentrisme, de “très faible” (scores 0-1) à “très fort” (6-10), 87% [des sympathisants FN] sont très ethnocentristes, contre […] 18% des proches des partis de gauche […]. La proportion des “très racistes” n’y a pas varié depuis 2011, stabilisée à 87%. »

Une autre caractéristique des sympathisants du FN est un rejet de l’islam exacerbé. Le refus des sympathisants FN de voir dans les musulmans des citoyens comme les autres « dépasse de 48 points celui qu’on observe chez les sympathisants des autres partis (contre 23 points dans le cas des Français juifs) ».

L’image négative de la religion juive et le sentiment que les juifs forment un groupe à part n’ont progressé, après 2011, que chez les proches du FN (+ 5 points).

« Autrement dit, non seulement l’arrivée de Marine Le Pen aux commandes du parti n’a pas fait baisser le niveau relatif des préjugés anti-musulmans chez ses sympathisants, mais leur niveau d’antisémitisme s’est accru, même s’il reste bien inférieur à celui de leurs préjugés islamophobes. »

Enfin, Nonna Mayer conclut :

« Alors que Marine Le Pen a fait de l’antisémitisme un tabou, plus d’un sympathisant sur deux a des notes élevées sur une échelle de préjugés anti-juifs.

Alors qu’elle prend soin de cibler le “fondamentalisme islamique” et non l’islam, ses partisans ne font pas la différence. Ils se distinguent des proches de tous les autres partis par leur niveau exceptionnellement élevé d’“islamophobie”, au sens de rejet de l’islam, de ses pratiques, et de ses fidèles. La “dédiabolisation” entreprise par Marine Le Pen n’est pas en phase avec la vision du monde de ses sympathisants. »

Rue 89

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s