Une chrétienne pose avec une kalachnikov lors d’un séjour au Liban, la police débarque

image

Soupçonné d’être en lien avec une entreprise terroriste, un jeune couple brestois a fait l’objet d’une perquisition administrative le 24 novembre. Il dénonce la violence de ce type de procédure. Rien de suspect n’a été trouvé.

Sabrina, Brestoise de 19 ans, se souviendra longtemps du mardi 24 novembre. Il est 6 h du matin quand la jeune femme est réveillée en sursaut. « Ouvrez ou on défonce la porte ! », entend-elle. Avec son compagnon, ils s’exécutent quand ils comprennent que c’est la police.

« Ils sont entrés à six ou sept, et ont été dans toutes les pièces, pour voir si des personnes étaient cachées. » Il s’agit en fait d’une perquisition administrative, procédure décidée par le préfet dans le cadre de l’état d’urgence.

Le couple le comprend au bout de quelques minutes. « Ils nous ont dit que quelqu’un les avait contactés pour leur dire qu’on pouvait être en lien avec une entreprise terroriste », raconte, l’air sidéré, Sabrina.

Ce qui a pu donner du crédit à cette information ? « Mon compagnon est Franco-libanais. L’an passé, on est allé six mois au Liban. » De ce séjour, les enquêteurs ont gardé une photo de la jeune femme, une Kalachnikov dans les bras…

Fouille intensive

« Lors d’une balade dans les montagnes, on a fait une halte chez des habitants. Il y avait un AK-41 sur le canapé. C’est plutôt fréquent là-bas, car la situation est compliquée… Comme on ne voit pas ça en France, j’ai demandé à mon compagnon de me prendre en photo, et je l’ai envoyée par texto à quelques amis », assure Sabrina. Elle n’a aucune idée de comment elle est parvenue aux services de l’État. « En dehors de ça, ils ne se sont pas renseignés sur nous. On est chrétiens ! Ils ont d’ailleurs pris en photo deux bibles, une en français, l’autre en arabe, qu’ils ont cru être un coran. » 

Ouest France

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s