France Inter aurait refusé d’accueillir une réalisatrice Palestinienne pour présenter son film sur l’occupation

Capture d’écran 2017-01-07 à 18.28.45.png

 


« 3000 nuits » : un étouffant huis clos carcéral. Un film lourdement démonstratif qui dénonce les détentions injustifiées de Palestiniens au début des années 1980.

Au début des années 1980, une institutrice palestinienne, Layla (Maisa Abd Elhadi), est condamnée à huit ans de prison pour un attentat qu’elle n’a pas commis. Elle se retrouve d’abord enfermée avec des prisonnières israéliennes de droit commun, qui lui mènent la vie dure, avant qu’une grossesse déclarée ne provoque son transfert dans un quartier réservé. Layla décide de garder son enfant et, dans un premier temps, d’élever celui-ci en prison.

Pour son nouveau film, la réalisatrice palestinienne Mai Masri entend dénoncer la vague d’incarcérations injustifiées qui, dans la zone frontalière avec Israël (l’action se situe à Naplouse), ont précédé de peu le massacre de Sabra et Chatila, mais aussi rendre compte de l’expérience de la maternité en prison. En optant pour un dispositif circonscrit, le huis clos carcéral, Masri décide de ne rien montrer du passé de son héroïne, ni de son existence civile, et postule son innocence en bloc, nous demandant d’y croire et d’y adhérer comme si celle-ci allait de soi.

Sortie le 04 Janvier 2017

Le Monde

7 réflexions sur “France Inter aurait refusé d’accueillir une réalisatrice Palestinienne pour présenter son film sur l’occupation

  1. Ping : France Inter aurait refusé d’accueillir une réalisatrice Palestinienne pour présenter son film sur l’occupation | Fdebranche | Boycott

  2. Nos médias sont des propagandistes extrémistes.
    Leur principale activité est d’œuvrer à la détestation de l’islam et des musulmans.
    Je me suis levé tard hier, j’allume la radio c’était l’heure de l’émission de monsieur Finkielkraut sur France Culture. Je l’entends dire, le djihad est obligatoire. J’ai changé de station et écouté Skyrock.
    C’est peut etre un peu à coté comme réponse mais pas complètement quand meme puisqu’il est question des médias. Nos médias, qu’ils s’agissent de presse écrite, télé, radio, ne s’attachent pas tant à dire le vrai, le juste, mais à relayer ce à quoi ils trouvent un intérêt, c’est principalement l’audience, ce qui attire le chaland est plus souvent le trash, le putassier.
    Le djihad est obligatoire par exemple, tandis que les théologiens musulmans ne le valident pas, un académicien français le valide.
    Pourquoi, parce que des groupes armés s’en revendiquent, ça devient donc pour lui une obligation.
    Un simple avis, une analyse qui lui est propre devient une vérité, le djihad est une obligation.
    C’est triste et grave à entendre. Comme on dit, il vaut mieux en rire.
    Nos médias ne veulent pas se donner la peine de faire des entretiens trop compliqués, trop pointus, soit ils n’ont pas les capacités, soit ils ne veulent pas bosser. Ou bien alors estiment-ils peut etre que ce sont les lecteurs, les auditeurs qui n’ont pas les capacités de comprendre ou de s’intéresser à des thèmes trop ardus.
    Si l’on mesurait le niveau, les capacités des français en utilisant le baromètre de la façon dont sont abordés, exposés les thèmes dans les médias comme référent, le résultat ne seraient certainement pas brillant.
    Nos médias ne sont pas intellectuels, ils sont putassiers. Ils ont le niveau de série B.

    J'aime

  3. L’invité de l’émission de monsieur Finkielkraut était Monsieur Keppel. Il me semble de ce dernier que dans une émission ou au hasard d’une lecture je ne sais plus bien, je l’ai entendu dire que daesh appliquait le précepte de la taqya.
    Tandis que l’autorisation de mentir est un précepte de religieux chiites qui l’autorisent pour échapper aux persécutions et que ce précepte n’existe pas chez les sunnites, il déclare que c’est un précepte sunnite.
    Je ne pense pas me tromper mais il me semble bien que c’est chez monsieur Keppel que j’ai entendu ou lu ça. Ce qui est certain c’est que c’était un islamologue, un spécialiste de l’islam, ça j’en suis sur par contre parce que ça m’avait frappé qu’un spécialiste puisse dire d’un précepte chiite qu’il était sunnite.

    J'aime

  4. Dans nos médias la parole est donné exclusivement à l’occupant.
    Les intellectuels juifs squattent les médias depuis des années pour nous exposer la persécution de l’occupant.
    L’occupé est un terroriste sanguinaire dont l’occupant est sans cesse victime.
    C’est l’occupant qui est victime de l’occupé.
    C’est l’occupé qui est un occupant, c’est lui qui est un envahisseur terroriste.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s