Crise au FN, tensions entre Marion Le Pen et Florian Philippot

10531-100243873.jpg

Marion Maréchal-Le Pen vs. Marine Le Pen. Entre ces deux femmes qui s’affrontent régulièrement par médias interposés, il y a un homme : Florian Philippot, numéro 2 du FN et influent conseiller de la cheffe du parti. Le vice-président frontiste a estimé que Marion Maréchal-Le Pen était « seule et isolée » sur la question de l’IVG. Florian Philippot n’a apparemment pas aimé jouer une nouvelle fois le pompier de service…

Mais Marion Maréchal-Le Pen n’est pas isolée. Et elle n’est pas seule. C’est le message qu’ont tenu à faire passer plusieurs élus et cadres, ainsi que des militants, comme le rapporte Le Figaro ce samedi 10 décembre. Les soutiens de la députée frontiste ont notamment appelé le siège du FN pour se manifester. Le quotidien ajoute que Florian Philippot a convoqué des élus pro-Marion Maréchal-Le Pen pour les recadrer à leur tour. De quoi alimenter l’idée que le n°2 – dont les divergences avec Marion Maréchal-Le Pen sont actées – monte Marine Le Pen contre la députée du Vaucluse. « C’est Philippot qui s’isole en disant qu’elle est isolée », dit au Point.fr Gilbert Collard

Face à ces accusations que l’on entend souvent, le camp Philippot a désormais décidé de changer de ton. Et donc de menacer. Dans Le Figaro, son directeur de cabinet Joffrey Bollée prévient :

Ces attaques sont infondées, il existe des jalousies. […] Tous ceux qui croient moins risqué de s’attaquer à lui [Florian Philippot] qu’à Marine [Le Pen] font un mauvais calcul.

Une mise au point pas franchement sympathique et qui illustre encore les tensions en cours au Front national. « Au FN, on met vingt mecs autour d’un banquet et ils se tapent dessus avec des poissons. Mais le niveau de désaccord dans mon équipe est infiniment moins important qu’ailleurs », tempérait Marine Le Pen, en novembre, citée par l’AFP.

Entre la présidente et la députée, les tensions se ravivent. La preuve en a été donnée en ce début décembre lorsque, interviewée par le journal d’extrême droite Présentla députée FN du Vaucluse a suggéré qu’il fallait revenir sur le remboursement « intégral et illimité » de l’avortement. Plus ou moins ce que proposait Marine Le Pen en 2012 lorsqu’elle dénonçait les « IVG de confort » mais la présidente du FN a, sur ce point, changé d’avis et, voulant s’afficher comme une candidate féministe, elle a vertement recadré sa nièce. Et ce n’est peut-être qu’un début.

Europe 1

 

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s