Après «Ali Juppé», les réseaux d’extrême-droite s’en prennent à «Farid Fillon»

Dès la désignation du candidat LR à la présidentielle, le Web identitaire s’est choisi une nouvelle cible…

capture-decran-2016-11-29-a-16-04-00

Le soutien a été bref. Une semaine exactement, le temps de mener une campagne « dégueulasse » contre Alain Juppé, selon les propres mots du candidat battu à la primaire de la droite. Dès dimanche soir et la victoire de François Fillon au second tour, les réseaux d’extrême droite du Web francophone ont choisi leur nouvelle cible : le député de Paris.

Avant cela, le maire de Bordeaux avait été rebaptisé « Ali Juppé » par des militants d’extrême droite sur les réseaux sociaux, qui l’accusaient de collusion avec les milieux islamistes. Ce surnom a joué un rôle important dans la campagne, selon le candidat défait, qui expliquait pendant l’entre deux-tours à 20 Minutes avoir « sous-estimé ces attaques qui ont eu un impact dans une partie de l’électorat ».

Un soutien temporaire et de circonstances à François Fillon

La nébuleuse à l’origine de cette propagande est appelée « fachosphère » par ses opposants, « réinfosphère » par ses membres. « Ce sont des réseaux structurés, organisés et forts car ils occupent l’espace depuis plusieurs années sur Internet. Mais ils n’ont pas vraiment de noyau dur, c’est un ensemble de sites défendant chacun une nuance de l’extrême droite : on trouve les sites Egalité et réconciliation d’Alain Soral, Le Salon beige, Riposte laïque, Henry De Lesquen (très engagé pour Fillon et contre Juppé), le journal Minute, etc. », explique l’historienne Marie Peltier, auteure de L’ère du complotisme, la maladie d’une société fracturée (éd. Les petits matins).

La campagne de dénigrement d’Alain Juppé avait pris de l’ampleur dans les derniers jours avant le premier tour de la primaire, avant de connaître son climax pendant la semaine de l’entre-deux-tours, au cours de laquelle il s’agissait pour les réseaux d’extrême droite de soutenir François Fillon. Le responsable du site FdeSouche Pierre Sautarel a tweeté avoir choisi le Sarthois, tandis que Riposte laïque a été parmi les principaux relais du surnom « Ali Juppé », inventé par des « patriotes bordelais » selon le fondateur du site Pierre Cassen. « Ce surnom devait lui être affublé depuis pas mal de temps, il a été mis en avant de manière très précise et obsessionnelle », souligne Marie Peltier.

Ils parient sur une victoire du FN face à Fillon

Depuis, nouveau changement de position, François « Farid » Fillon est devenu le candidat à attaquer, les sondages le donnant en position favorable face à Marine Le Pen, que préfèrent ces réseaux. « Beaucoup d’entre eux espèrent un face-à-face Fillon-Le Pen au second tour. Premier point, les deux ont une ligne pro-russe. Dans tous les cas, Poutine sera gagnant et ça plaît à cette nébuleuse. Deuxième raison, fondamentalement ils espèrent que Marine Le Pen sera élue, et parient sur une victoire face à Fillon, plus clivant que Juppé », ajoute l’historienne pour expliquer les revirements des sites d’extrême droite, anti-Juppé un jour, anti-Fillon le lendemain.

Ce qui est reproché au nouveau candidat des Républicains : avoir inauguré une mosquée à Argenteuil en 2010 en tant que Premier ministre et être favorable aux centres d’accueil pour les migrants. Voici un échantillon des tweets de la fachosphère/réinfosphère, avec notamment un de ces montages dont a souffert Alain Juppé pendant sa campagne.

20 Minutes

4 réflexions sur “Après «Ali Juppé», les réseaux d’extrême-droite s’en prennent à «Farid Fillon»

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s