Carcassonne: Paul poignarde son chien 15 fois pour ne pas «planter» sa femme

Correctionnel. Jugé en comparution immédiate hier, un Carcassonnais âgé de 36 ans a écopé de deux ans de prison ferme pour des violences aggravées.
648x415_chien-king-charles.jpg
A la barre, Paul Nunez, un Carcassonnais de 36 ans, était jugé pour des sévices infligés à son animal, ainsi que des violences exercées sur sa femme. Le tout, armé d’un couteau de chasse avec une lame de 10 cm, et sous l’emprise de l’alcool. Les faits ont eu lieu le 14 novembre, à Castelnaudary.

Ce jour-là, la gendarmerie a été alertée par un riverain de la rue Pasteur qui entendait des appels au secours. Sur place, les militaires vont alors tombés sur une femme en pleurs, qui leur explique que son compagnon vient de poignarder son chien… à quinze reprises. Le suspect ayant quitté les lieux, c’est finalement vers 1 h 10, un peu plus tard, qu’il sera interpellé ivre (1,16 g d’alcool par litre de sang) et placé en garde à vue différée.

Au départ, c’est pour les coups de couteau donnés à son chien que l’homme est poursuivi. Mais, les gendarmes vont finir par apprendre, en questionnant la femme sur les traces qu’elle porte au cou, que son compagnon venait aussi de la violenter. En la frappant, en lui tirant les cheveux, en tentant de l’étrangler et en lui plaquant le couteau sous la gorge.

Le tribunal a finalement condamné Paul Nunez à 3 ans de prison, dont 1 an assorti d’une mise à l’épreuve de 3 ans. Le trentenaire a également l’interdiction de détenir une arme et d’entrer en contact avec la victime.

L’Independant

Une réflexion sur “Carcassonne: Paul poignarde son chien 15 fois pour ne pas «planter» sa femme

  1. encore 1 débile qui ne sait pas boire et,qui s’en prend a plus faible que lui,la peine infligée est trop basse 5 ans ferme aurait été le bienvenue,mais que vaut la vie d’1 animal pour 1 arsouille

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s