Antoine S violente des gendarmes venus le secourir, et écope d’un sursis

Le jeune homme aura 24 ans demain et rigole. Ce n’est pas cette année supplémentaire qui le rend hilare, mais bien les neuf infractions énumérées par le tribunal à juge unique devant lequel il comparaît.

FRANCE-POLICE-GENDARMERIE-ILLUSTRATION

Antoine S. avait été découvert allongé à l’arrière de son fourgon accidenté au petit matin du dimanche 19 juin. Sur la RD 500, entre Montfaucon-en-Velay et Saint-Pal-de-Mons, au croisement qui mène à Raucoules, le véhicule a heurté un poteau téléphonique avant de s’échouer dans le fossé.

Si les gendarmes dépêchés sur les lieux s’inquiètent de son état de santé, l’individu réveillé n’en a que faire : il est agressif, insultant et violent. Cette colère ne le quittera pas durant la garde à vue.

Le tribunal partage cet avis : six mois de prison avec sursis assortis d’une obligation de soins, de trouver un travail et d’indemniser les gendarmes malmenés.

Le Progres

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s