Déguisé en soldat nazi, il « jouait à la guerre tout seul » et terrifiait ses voisins

Le tribunal correctionnel de Nantes vient de condamner un Alençonnais, résidant en Loire-Atlantique, qui effrayait ses voisins en se déguisant en soldat nazi et jouant à la guerre.

Soldat-nazi-630x0

L’affaire se passe à Géneston (Loire-Atlantique). Un habitant a été condamné jeudi 30 juin en comparution immédiate à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes, après avoir “joué tout seul à la guerre” le 15 mai dernier et mis en joue piétons et automobilistes… alors qu’il était déguisé en soldat nazi !

Port d’un uniforme d’organisation criminelle

L’homme, âgé de 50 ans, devra en outre se plier à une mise à l’épreuve de deux ans, durant lesquels il aura obligation de se soigner et interdiction de détenir une arme. Il lui sera également interdit de paraître à Géneston à compter du 1er octobre prochain, date à partir de laquelle il a affirmé qu’il allait emménager avec sa nouvelle compagne.

Outre 1400 € de dommages et intérêts qu’il versera à ses voisins, l’homme devra enfin payer une amende de 200 € au Trésor public pour avoir exhibé une croix gammée. Des faits qui lui ont valu d’être déclaré coupable de port d’uniforme, d’insigne ou d’emblème rappelant ceux d’une organisation déclarée criminelle par le tribunal militaire international de Nuremberg.

Le dimanche des faits, vers 18 h, cet homme originaire d’Alençon avait en effet commencé à “faire des roulades par terre” dans son jardin. Arrivé un mois plus tôt dans le quartier, il avait ensuite tiré “sur les oiseaux et les nuisibles” à l’aide d’une réplique de fusil allemand plus vrai que nature.

Il se disait « ancien casque bleu » au Kosovo

Dans un premier temps, le prévenu avait assuré à son nouveau voisin qu’il était en fait “un ancien Casque Bleu du Kosovo”, qu’il entendait organiser “une reconstitution militaire dans son jardin” un mois plus tard, ou encore qu’il allait “couler une dalle de béton pour faire venir un char d’assaut”

Il point le canon d’une arme sur sa femme

Mais peu après, le voisin l’avait vu pointer son canon sur sa femme, juste au-dessus leur muret de séparation, alors que celle-ci s’était allongée sur un transat dans son jardin !

Les gendarmes, appelés à la rescousse, avaient alors retrouvé chez lui tout un arsenal d’armes de guerre (grenades, masques à gaz, munitions…). “C’est par passion de la collection, et non par idéologie”, a insisté jeudi le prévenu.

Des conséquences pour l’assistante maternelle

Son attitude a en effet eu des répercussions inattendues sur sa voisine, qui est assistante maternelle. “Certains parents ont déjà fait état de leur intention de ne plus lui confier leurs enfants”, a assuré leur avocat, qui avait demandé 6000 € pour le couple et ses deux enfants de 10 et 12 ans. “Aujourd’hui, mes clients sont inquiets pour leur avenir économique.”

“Son mari s’est efforcé récemment de ressortir la piscine gonflable, pour passer à autre chose, même s’il sait qu’il ne compte pas l’utiliser”, a-t-il ajouté.

Une audience sur intérêts civils aura finalement lieu le 10 février 2017 pour évaluer le montant total des dommages et intérêts que devra leur verser le prévenu au titre de leur “préjudice économique”.

One Hebdo

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s