Saïf étudiant en médecine: « Ils m’ont recalé car je suis d’origine marocaine »

Saïf, étudiant en médecine à l’UCL, juge qu’il a été victime de discrimination lors de son stage de spécialisation, rapportent nos confrères de la DH.

5736e60835708ea2d57a8a10.jpg

Saïf est étudiant en 7e année de médecine à l’Université catholique de Louvain (UCL). Comme bon nombre de ses camarades étudiants, il a effectué cette année un stage dans le but d’entamer une spécialisation. Son objectif : devenir anesthésiste. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu…

« Je devais faire quinze semaines de stage. Lors des quatorze premières, tout se passait bien. J’ai eu de bonnes notes à toutes mes évaluations hebdomadaires. Mais la dernière semaine, tout a changé. La note qui m’a été donnée était mauvaise, sans que je comprenne pourquoi. Plus tard, on m’a communiqué la note finalement de mon stage. Ils m’avaient donné 9/20, j’étais donc exclu de la spécialité. Rien ne laissait présager une telle issue, je suis tombé de très haut », explique le jeune homme.

Saïf est alors convoqué pour une rencontre en tête à tête avec son maître de stage, censé lui expliquer les raisons de cet échec. « J’étais très déstabilisé et comme je ne comprenais pas, j’ai décidé d’enregistrer notre conversation… »

Et ce qu’il va entendre va le choquer. « Il disait que je n’étais pas arrivé à bien m’entendre avec l’équipe. En cherchant des raisons, il a commencé à tenir des propos limites. »

Dans l’enregistrement , on entend le docteur se demander si le problème pourrait « être culturel ». Il ajoute ensuite : « Tu es en Belgique depuis combien de temps ?« . Un vrai affront pour un jeune né ici.

« Je ne comprends pas ce que viennent faire ces interrogations dans notre conversation. Mon stage s’est bien passé, je suis en 7e année de médecine, il ne doit pas être question d’origines, s’insurge Saïf. Finalement, alors qu’il me fallait une cote 60 % pour atteindre mon rêve, ils m’ont mis 58,3 %… Je n’accuse personne de racisme, mais je suis persuadé de faire l’objet d’un délit de sale gueule. Tous les autres ont réussi leur stage. »

Saïf, avec sa mère en appui, décide de contester cette décision. Ils introduisent un recours auprès de l’université et un rendez-vous est pris pour la semaine prochaine avec l’ambassadeur du Maroc, pays dont sont originaires les parents de Saïf.

Du côté de l’UCL , on conteste fermement les accusations de racisme. L’université préfère ne pas commenter l’affaire tant que le recours interne est analysé par le jury. « Par ailleurs, nous sommes une institution très multiculturelle », précise sa porte-parole.

La Libre

Une réflexion sur “Saïf étudiant en médecine: « Ils m’ont recalé car je suis d’origine marocaine »

  1. Ping : Saïf étudiant en médecine: « Ils m’ont recalé car je suis d’origine marocaine » | salimsellami's Blog

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s