« Nègre » Le club philanthropique le Lion’s club secoué par un scandale de racisme

crise-au-lions-club-sable-solesmes-apres-des-propos-racistes

Des propos haineux tenus au sujet d’un adhérent pressenti pour être vice-président ont déclenché une avalanche de démissions. Une crise qui ternit l’image de l’association.

Le Lion’s club de Sablé-Solesmes est dans la tourmente. Des propos racistes ont été tenus par un membre de l’association caritative à l’encontre d’un autre adhérent qui devait devenir vice-président. Des démissions en pagaille ont suivi : sept effectives et quatre à venir. Une plainte a été déposée à la gendarmerie.

Bachir Laouar, figure du monde associatif local, est amer. C’est lui qui a parrainé le membre d’origine sénégalaise. « On l’a traité de nègre, se désole le vice-président démissionnaire. Des propos hyperracistes. Je ne retrouve plus mes valeurs. Je ne peux plus rester dans le club. »

Tout a commencé en juillet 2015, quand Philippe Le Hors prend la présidence. Il choisit un adhérent, depuis 2012, comme vice-président du club. Le bureau de l’associaton approuve ce choix à deux reprises.

« J’ai quitté la salle »Mais, « en novembre, lors d’une assemblée générale », les propos dégradants sont tenus par un membre, raconte l’adhérent pressenti pour être vice-président. « D’autres membres se sont ralliés à lui. J’ai quitté la salle. »

Le 3 mars, le même groupe s’oppose ouvertement à la désignation de l’adhérent visé par les propos racistes comme vice-président. Sans justifier leur position. Les membres soutenant la victime des propos interprètent cette position comme étant basée sur des fondements racistes.

« Une institution respectable »Des bénévoles de la première heure n’en reviennent pas. L’image du Lion’s club est sérieusement écornée. « Le racisme et ce genre de propos, les statuts interdisent cela », souligne Bachir Laouar. Et d’insister : « C’est une institution respectable. »

Il pointe le décalage entre la mission caritative du club et les propos en son sein.« Quand on est dans l’associatif, on est là pour aider. Pas pour se bagarrer. » Ce dernier affirme avoir déjà rencontré « des problèmes de racisme » quand il a occupé la présidence du club local, il y a deux ans.

Le président actuel s’interroge sur l’opportunité de quitter ou non le Lion’s club. Au niveau du district, le conseil des sages suit le dossier depuis huit jours. Il va se réunir en convoquant les deux parties en présence et une décision sera prise. Le gouverneur de district déplore cette situation, qui ne correspond pas à l’image du Lion’s Club.

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s