Florian, Kevin et Maxime condamnés pour un important trafic de cocaïne et de cannabis

trafic cocaine

Trois jeunes de 19 à 26 ans, dont deux récidivistes, comparaissaient devant le tribunal de Lisieux pour trafic de stupéfiants.

Une surveillance de la police appuyée par des écoutes téléphoniques a abouti à l’interpellation et la garde à vue de trois jeunes gens impliqués dans un trafic de drogue, cannabis et cocaïne, qui sévissaient à Lisieux et à Cherbourg où demeure l’un des trois protagonistes. « Trois personnes avec des parcours différents », a résumé le procureur David Pamart, en s’adressant aux trois prévenus. Dans le box des accusés, mardi, les trois garçons présentent effectivement des profils bien différents.

Le plus jeune, Florian B est le seul à avoir un casier judiciaire vierge. Jetant un regard inquiet à ses parents, il a conscience d’avoir fait une grosse bêtise. Présenté comme un garçon sans histoire, normalement scolarisé, le lycéen a été entraîné dans une spirale irréversible. D’abord consommateur, il est devenu dealer pour subvenir à sa consommation. Son fournisseur est Kévin B, debout dans le box à ses côtés. Il lui achètera en tout 7,5 kg de cannabis qu’il revendra à ses camarades de lycée à Lisieux et à son domicile, à l’insu de ses parents.

Déjà condamné à cinq reprises, Maxime B, 26 ans, est récidiviste. C’est un « client » de Florian. Accusé également de transport, détention et usage de stupéfiants, il se présente lui-même comme étant bipolaire. « Son état de santé lui permettrait d’obtenir une pension qui serait supérieure à ce que lui rapportent ses ventes », a fait observer Maître Quentin Philibert, annonçant les bénéfices insignifiants que son client tirait de ses transactions.

Âgé de 23 ans, Kévin B, paraît être le gros bonnet du trafic. Cet autoentrepreneur accumule dix-sept condamnations, dont la plupart subies avant sa majorité. « Il n’a aucune volonté de s’en sortir », a martelé le procureur, ajoutant que ce jeune marié comparaissait pour la septième fois pour des délits en lien avec le trafic de stupéfiants.

Le tribunal a condamné Kévin B à 3 ans d’emprisonnement dont 18 mois ferme avec révocation d’un sursis de 4 mois. Maxime B écope de 18 mois d’emprisonnement dont 12 avec sursis et révocation d’un sursis de 5 mois. Ces deux peines ont été assorties d’un mandat de dépôt. Florian B a été condamné à une mesure de contrainte pénale d’une durée de 3 ans. Une sanction alternative à une peine d’emprisonnement qui, en cas de non exécution, serait transformée automatiquement en une peine d’un an de prison.

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s