Gérard jugé aux assises pour plus de 800 relations et agressions sexuelles incestueuses

Plongée au-delà du réel, hier, au premier jour du procès d’assises de l’accusé Gérard Brun. Il aurait eu plus de 800 relations sexuelles incestueuses.

Capture d’écran 2016-03-17 à 18.04.12.png

L’agression sexuelle d’un grand-père sur sa petite-fille… Irréel.

La petite n’avait que 6 ans. Cela vaudra à Gérard Brun, 63 ans à l’époque, sa première condamnation : dix-huit mois avec sursis mise à l’épreuve de trois ans, peine prononcée par le tribunal correctionnel de Tours le 19 mai 2011, pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans par ascendant.

L’homme, bien inséré professionnellement, aurait-il plusieurs visages ? Quelqu’un de discret, réservé, peut-être un peu autoritaire d’une part… et un prédateur sexuel cynique et froid abusant de plusieurs de ses filles, d’autre part ?

Aucune n’a déposé plainte contre lui ni ne s’est constituée partie civile. Pourtant, l’un des enquêteurs a fait le calcul : en l’espace d’une trentaine d’années, il aurait eu au bas mot 880 relations sexuelles avec elles. L’une croira même tomber amoureuse de son bourreau de père, au point de coucher avec lui bien après sa majorité.
Pourtant, lors de sa première audition, elle déclarait « ne jamais avoir été consentante » avant de faire volte-face. Son « éducation » avait commencé vers 11 ans.

L’horreur sur plusieurs générations
On découvre l’horreur, sur trois générations. Un aîné qui viole son cadet, un troisième qui abuse du quatrième. Un aîné, encore, qui s’en prend à des garçons du foyer. Une épouse, victime d’attouchements de la part de son père et d’un oncle. Plusieurs filles abusées, violées.

« Elle avait 6 ans, M. Brun ! 6 ans ! », s’énerve la présidente Isabelle Rimbaud.
Le pire – et c’est lui qui le dit – c’est que, s’il n’avait pas été arrêté, il serait allé jusqu’au viol, avec elle aussi.

La Nouvelle République

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s