Bruno refuse de vendre des contraceptifs au nom de sa religion catholique

Un apothicaire du bordelais a été interdit d’exercer son métier pour avoir refusé de vendre des contraceptifs. Il invoque sa foi religieuse. Le pharmacien a expliqué agir au nom de sa religion catholique.

df5346687bf7e49afdfe7a6cbed63.jpg

Un pharmacien de Salleboeuf, une petite commune de 2200 habitants située dans l’Entre-deux-Mers en Gironde, vient de se voir notifier par le conseil de discipline de l’Ordre des pharmaciens une interdiction provisoire d’exercer pour avoir refusé de vendre des contraceptifs, et ce par conviction religieuse. L’homme, père d’une famille nombreuse, avait déjà été condamné en première instance en novembre 1995 pour la même raison.

Bruno Pichon, âgé de 38 ans, est le seul pharmacien de Salleboeuf. Il vient d’être suspendu pour une semaine en raison d’un refus de vendre des médicaments contraceptifs.

« C’est gravissime, on ne peut pas laisser les choses en l’état et la loi doit s’appliquer partout », a déclaré Annie Carrareto, administratrice du Planning familial de la Gironde.

La Depeche

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s