Jean-Paul jugé pour séquestration, violences et menaces de mort

Le-gendarme-menotte-un-adolescent-a-un-arbre

Jean-Paul, 47 ans, a d’abord fait rire le tribunal d’Amiens ce jeudi après-midi avant de franchement énerver les juges. Et pas seulement parce qu’un méchant tic de langage lui fait prononcer toutes les vingt secondes l’expression « en fin de compte »…

Jean-Paul est convoqué pour répondre de séquestration, violences et menaces de mort, commises le 27 octobre dernier à Moislains, près de Péronne (Somme). Sur ces entrefaites arrive ladite avocate, qui tient un tout autre discours : « Monsieur a exigé que je le reçoive sur le champ ce matin. Il a dit à la secrétaire que j’étais payée pour ça. Je lui fais remarquer qu’étant à l’aide juridictionnelle, c’est le contribuable, et pas lui, qui me paie ! J’exerce une profession libérale, je suis donc libre de refuser de l’assister ! »

Voyant la tournure que prennent les débats, Jean-Paul demande alors le renvoi (il sera jugé le 19 avril). On examine son contrôle judiciaire.

Courrier Picard

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s