Cédric viole une joggeuse et l’a poignarde au cou avec un cutter

À plusieurs reprises, elle l’a imploré de ne pas la tuer. Ce 17 mars 2014, en fin d’après-midi, une joggeuse de 33 ans a bien cru mourir dans les ronces bordant le chemin du Grand Bois à Lapeyrouse-Mornay dans le nord de la Drôme.

la-victime-avait-ete-tres-violemment-agressee-pres-de-cette-petite-route-en-mars-2014-a-lapeyrouse-mornay-dans-le-nord-de-la-drome-1480532451.jpg

Elle courait depuis quelques minutes lorsqu’un homme, qu’elle venait de croiser à vélo, s’est jeté sur elle. Il l’agresse sexuellement, la viole, lui inflige une profonde coupure au cou avec un cutter et la frappe à de nombreuses reprises au visage. Puis il prend la fuite.

Aujourd’hui et demain, un homme de 35 ans répond de ce crime devant la cour d’assises de la Drôme. Il sera défendu par Me Muller-Kapp du barreau de l’Ardèche. Face à lui, la victime conseillée par Me Fort du barreau de Valence et Mme Poli-Dauchelle, avocat général.

Y a-t-il eu volonté de tuer ?

Cédric Lux, 35 ans, est accusé de viol sous la menace d’une arme et de tentative de meurtre. S’il a reconnu, lors de l’enquête, avoir violé la victime, il assure en revanche que le coup de cutter porté au cou de la malheureuse était accidentel. Là est sans aucun doute l’enjeu du procès qui s’ouvre ce matin.

La victime avait “fait la morte”

Y a-t-il eu volonté de tuer ? L’accusé soutient que non. Le jury aura donc, notamment, à examiner la nature des violences infligées à la victime. Une victime qui a expliqué pendant l’enquête, avoir décidé de faire la morte pendant que les coups pleuvaient, pour que cela s’arrête. Autre point capital de ce dossier, la personnalité de l’accusé, un homme présenté comme très réservé voire renfermé, mais aussi, parfois comme gentil et serviable.

Le Dauphine

Une réflexion sur “Cédric viole une joggeuse et l’a poignarde au cou avec un cutter

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s