Emmanuel volait des câbles à la SNCF et les revendait pour s’acheter de l’héroïne

Un prévenu a répondu, mardi, de vols de câbles au détriment de la SNCF et d’une autre entreprise. Celle-ci réclame 67 000 € pour le préjudice subi.

190437

V ous avez compté le temps passé en prison ? » « Ouh là, trop ! » Emmanuel reste nonchalant face aux multiples questions du président, lequel veut faire toute la lumière sur cette affaire. Le dossier en question : des vols de câbles au détriment de la SNCF mais aussi d’une autre entreprise chargée d’assurer les liaisons téléphoniques dans les trains.

Au total, plus de 700 m de câbles avaient été dérobés. La SNCF, trois ans après les vols, n’a toujours pas estimé le montant de son préjudice. L’autre entreprise, en revanche, a fait les comptes : Synerail réclame 67 000 € ! Une somme que le prévenu, actuellement en prison pour une autre histoire, n’a évidemment pas.

Câbles volés revendus en Belgique

Mais l’homme de 33 ans ne se fait pas de bile. Avec déjà 20 mentions au casier, il n’est plus à ça près.

« Vous en faisiez quoi, des câbles volés ? », poursuit le juge. « Je les revendais en Belgique. 4 € le kilo. » L’argent lui servait à acheter son héroïne.

Republicain

Une réflexion sur “Emmanuel volait des câbles à la SNCF et les revendait pour s’acheter de l’héroïne

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s