6 réflexions sur “#DossierTabou sur l’Islam : Bernard De La Villardiere se félicite du «record d’audiences»

  1. Chaines commerciales oblige. Il faut du monde pour regarder la pub. Ces types de programmes sont fait dans ce seul intéret. c’est le seul paramètre qui compte. Ce n’est pas du journalisme. Peu importe le contenu. Le seul paramètre qui compte c’est l’audience.

    J'aime

    • Hier j’ai vu ce documentaire sur 6play… sans voir de pub ! J’ai dû m’inscrire en indiquant une adresse e-mail et marquer trois préférences sur la chaîne et c’est tout ! (J’ai diverses adresses e-mail avec des alias donc je détruirai celle que j’ai donnée si je reçois de la pub, voilà tout.)
      J’ai trouvé le documentaire excellent et je parie que vous ne l’avez pas vu. (Vous avez dit ailleurs que n’aviez pas de télévision…) On y apprend pas mal de détails intéressants et inquiétant à juste titre sur l’UOIF.
      La sourate du Coran sur laquelle repose cette idée de voile est donnée dans son intégralité. Je suis un peu étonné que Bernard de La Villardière n’est pas relevé une bizarrerie… Afin que chacun saches (enfin) de quoi il ressort voici le texte intégral, dont vous pourrez apprécier aussi la lourdeur, l’obsession sexuelle et l’évidence de l’esclavagisme :
      « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux
      femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. »
      Comme on peut le lire, la femme musulmanes doit « ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît », ce qui ne voudrait pas dire grand chose s’il n’était précisé « et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines » : on est donc très loin de cacher le visage, les cheveux, les mains, les bras, etc. On ne peut pas dire non plus que « nos musulmanes ostentatrices » (cf. texte de loi) baissent beaucoup les yeux !
      Mis à part ces contradictions non relevées, le doc démonte très bien toutes ces manipulations, derrière lesquelles se cachent les Frères musulmans, en particulier grâce au décryptage d’un extrémiste repenti.

      J'aime

      • La séparation des pouvoirs de l’Etat et des Cultes interdit aux politiques de s’ingérer dans les affaires des Cultes et inversement.
        Les préceptes, les dogmes ne peuvent etre que l’affaire des Cultes. Les politiques ne sont pas des théologues, n’ont pas à diriger les religions et inversement. On peut en penser ce que l’on veut mais c’est ainsi. On n’a jamais vu un pretre intervenir à l’assemblée nationale pour dire son sentiment sur les lois de la République. Egalement un élu n’a pas à intervenir dans les affaires des Cultes. Autrement nous serions une théocratie et pas une République laique.

        J'aime

  2. Ce type de programme sont une atteinte au métier de journaliste.
    Après ils s’étonnent d’etre décriés, délaissés pour des médias alternatifs. Il faut qu’ils remettent en question leur profession très sérieusement.

    J'aime

    • Ah ouais ? 🙂
      J’aimerais bien savoir ce que serait, selon vous, le « métier de journaliste » exercé « très sérieusement » ?? Avez-vous le nom d’un bon journaliste, par exemple ?
      Je note la contradiction de vos propos : ils font de l’audience avec leurs sujets racoleurs mais ils sont pourtant délaissés pour des médias alternatifs. Pour avoir visité quelques « médias alternatifs » j’ai remarqué, au contraire, que les sujets sont souvent très racoleurs, en particulier en attirant les gens avec de la désinformation séduisante qui tourne autour du conspirationnisme par exemple. Ces médias ne font évidement pas de pub, hein ?

      J'aime

  3. Par exemple lorsque l’on parle de la souffrance animale que lorsqu’il est question d’abattre les animaux pour les mettre dans notre assiette. Toute la question de la souffrance animale se trouverait là selon nos médias traditionnels et par extension pour les français. En vérité ce n’est pas des animaux dont on parle mais de nous et de notre assiette. Voilà un exemple.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s