À Stara Zagora en Bulgarie, pays de l’union européenne, des femmes sont vendues aux enchères

Chaque printemps, la ville de Stara Zagora, dans le centre de la Bulgarie, accueille un marché assez controversé. C’est à cette occasion que les familles kalaidzhi – un sous-groupe de Roms – vendent leurs filles vierges à des prétendants qui souhaitent en faire leurs épouses.

Alors que les Kalaidzhi forment de tradition un peuple spécialisé dans la chaudronnerie, les produits chinois toujours moins chers rendent chaque jour plus difficile la survie de leur culture. C’est ainsi qu’une autre de leurs traditions, le marché aux vierges, a pris de plus en plus d’importance, puisqu’il permet aux familles de gagner d’importantes sommes d’argent.

Pour savoir comment les jeunes filles vivaient cette expérience, Milène Larsson, correspondante de Broadly, s’est rendue dans le petit village de Orizovo pour passer quelques jours avec une famille dont les deux filles se préparaient pour le marché.

Vice

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s