Ali : « Mon employeur a francisé mon nom pour rassurer les clients » puis il a été viré

1200x768.jpgAli : « Mon employeur a francisé mon nom pour rassurer les clients »

C’est un hôtel « trois étoiles » comme il en existe des dizaines à Paris. Ali, 42 ans, pensait pouvoir enfin s’y stabiliser quand les propriétaires l’ont embauché, à l’été 2015, comme réceptionniste. « Mais, le premier jour, ils ont francisé mon nom dans l’adresse e-mail sans me prévenir, lâche-t-il. Quand j’ai demandé des explications, on m’a indiqué que, vu le contexte, les clients avec qui je devais correspondre avaient besoin d’être rassurés… »

Une réflexion d’autant plus saugrenue que Pablo, son collègue vénézuélien, n’avait, lui, pas le droit au même traitement. « Je suis donc devenu Alain ! Je me suis écrasé parce que j’avais besoin de ce boulot. Mais finalement, au bout de deux mois de période d’essai, j’ai été viré… » Ce Franco-tunisien a donc saisi le Défenseur des droits pour obtenir réparation. « Mais en attendant, je suis toujours au chômage. »

20 Minutes

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s