Richard, multirécidiviste , de nouveau interpelé pour braquage

Richard Pujol braquage

Les traits se sont épaissis, les cheveux plus que grisonnants. L’homme menotté, retenu au milieu de la rue Pillet, jeudi matin à Bergerac, quittait le palais de justice de Pau, dûment escorté, déjà, en avril 2008. Mis en examen avec un complice pour la tentative de braquage d’une petite bijouterie bergeracoise, Richard Pujol, 46 ans, n’est pas inconnu au bataillon.

L’intéressé avait été condamné par les assises de Hautes-Pyrénées à treize ans de réclusion criminelle pour une série de hold-up commis dans trois banques des Pyrénées-Atlantiques et du Gers. Il était en liberté conditionnelle depuis 2013 (1).

L’heure du braquage de la bijouterie L’Or et l’Argent, au beau milieu de la matinée, à proximité d’une boulangerie fatalement fréquentée, la fuite au milieu des passants, le coup de feu tiré en l’air et la course-poursuite jusqu’à l’embardée de la BMW dans une rue résidentielle, plaidaient en faveur d’un apparent degré d’impréparation.

Richard Pujol n’en compte pas moins plusieurs braquages à son passif, huit si l’on se tient à ses deux condamnations aux assises des Hautes-Pyrénées.

Sud Ouest

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s