Plusieurs centaines de néonazis attendus en Rhône-Alpes ce week

La crème des groupes européens de « National Socialist Black Metal » donne un concert dans la région lyonnaise. Il pourrait y avoir foule.

NEONAZI

Ce samedi 28 janvier, la crème des groupes de « National Socialist Black Metal » doit se produire en région lyonnaise. Si le lieu exact du concert baptisé Call of terror est encore tenu secret, le line-up, lui, a été dévoilé.

En tête d’affiche, on retrouve le groupe polonais Dark Fury, qui compte 7 albums au compteur dont un sobrement titré Final solution. Ils partageront la scène avec une poignée d’autres « artistes » venus des quatre coins de l’Europe et du groupe français Peste noire. (link is external) Point commun de ces zicos : une passion commune pour les bras-tendus et les soirées à thème (3e Reich, bien-sûr).

La salle serait en capacité d’accueillir jusqu’à 500 personnes. En octobre dernier, un événement similaire organisé à proximité de Limoges avait attiré plusieurs centaines de personnes, malgré un line-up moins « prestigieux ». Pour les fans de Peste Noire (plus de 10.000 sur Facebook), une rencontre est prévue le lendemain, au local lyonnais du Gud.

Street Press

Saluts nazis et apologie du « Troisième Reich » dans un concert du Ragnard Rock Festival

XVM4771f608-5286-11e6-938f-af2f8e8c08a0

La LICRA dénonce de «nombreux saluts nazis» ainsi que des «tee-shirts à la gloire de l’armée du Troisième Reich» observés lors du Ragnard Rock Festival, manifestation dédiée à la musique apparentée au «métal viking»qui s’est tenu samedi 23 juillet à Simandre-sur-Suran, dans l’Ain, citant un article du Progrès. Les incidents se seraient déroulés lors d’un concert du groupe controversé Gravelandt.

À la suite de ces révélations, la LICRA a signalé «immédiatement au Procureur de la République de Bourg-en-Bresse les faits» et pose alors la question de la «dissolution» de la Compagnie d’Edoras, organisatrice de cet événement.

Les organismes Agir pour l’Égalité, SOS Racisme Rhône et la LICRA avaient demandé, en vain, au Préfet de l’Ain ainsi qu’au Ministre de l’Intérieur l’interdiction de la manifestation. Le Préfet a plutôt demandé à «procéder aux relevés d’infraction de tous actes à caractère raciste et antisémite» et de les lui transmettre.

«La venue de néonazis au Ragnard Rock Festival était prévisible», estime la LICRA. Elle indique que «l’État a commis une faute» en décidant de maintenir sinon la manifestation, du moins le concert du groupe contesté.

Le Figaro

Le préfet de l’Ain autorise un festival de Black Metal ou se produiront des groupes néonazis

black metal neo nazi Ragnard Rock Fest

Malgré la présence de plusieurs groupes NSBM (National Socialist Black Metal), souvent apparentés à l’idéologie néo-nazie, le festival viking Ragnard Rock va bel et bien avoir lieu du 21 au 24 juillet, depuis la décision du préfet de l’Ain de ne pas interdire l’événement.

Une des têtes d’affiche controversées du Ragnard rock Fest, Graveland est un groupe polonais interdit dans de nombreux pays, notamment en Allemagne. SOS Racisme souligne leur participation en avril 2016 au festival italien ouvertement néonazi : « Hot Shower », en référence aux méthodes utilisées par le régime nazi pour exterminer les personnes de confession juive durant la Seconde Guerre mondiale.

Le Decibel Magazine publie une interview du groupe en janvier 2010. Le polonais Robert Fudali (dont le pseudonyme est Rob Darken) y expose ouvertement ses idées racistes :

Nous avons tous besoin de la ségrégation raciale pour préserver notre propre culture et notre propre spiritualité” / “Le pouvoir grandissant des lobbys homosexuels détruit les liens familiaux – cela a de l’influence sur la diminution du nombre des Blancs ”

“Les médias de masse gouvernés par les lobbys juifs manipulent l’information et propage de la propagande contre les Arabes

Lyon Capitale

SOS Racisme détaille le pédigrée de trois groupes :

  • « Le groupe Graveland a participé au festival italien nommé « Hot Shower » le 2 avril 2016 à Milan en référence aux méthodes utilisées par le régime nazi pour exterminer les personnes de confession juive durant la Seconde guerre mondiale ».
    Dans un interview à Decibel Magazine de 2010, le leader de Graveland précise sa pensée politique. Il affirme notamment que « Nous avons tous besoin de la ségrégation raciale pour préserver notre propre culture et de la spiritualité » ou justifie encore l’antisémitisme : « qui vient de l’évaluation de la situation et des activités du lobby juif international politique contemporaine. »
  • « Noktural Mortum est un groupe ukrainien qui s’est récemment produit au soutien de l’organisation ultranationaliste ukrainienne AZOV en 2014 et en 2015, dénoncée par l’ONU et Amnesty International comme étant coupable de violation des Droits de l’Homme. La symbolique de ce groupe épouse celle du régime nazi, et c’est une des raisons pour lesquelles les prestations de ce groupe sont interdites dans divers pays européens ». Dans son répertoire, le vieux groupe a cette chanson « The call of the Aryan Spirit » (« L’appel de l’esprit aryen ») avec des paroles comme : « Cracher à la gueule des Juifs, les découper en morceaux » (« Spit in jewish faces, cut them into pieces »), comme le relevait le huffingtonpost.

Rue 89