En pleine « affaire Théo », deux policiers ont incendié leur propre véhicule

Dans la nuit du 13 au 14 février, une Mercedes était incendiée à Sainte-Geneviève (Oise), vers 1 h 30. Quelques heures plus tard, à moins de 3 km, une Citroën brûlait à Lachapelle-Saint-Pierre (Oise). Dénominateur commun : les deux véhicules appartenaient à deux agents du commissariat de Sarcelles (Val-d’Oise).

Le lien avec les violences urbaines liées à l’affaire Théo était vite évoqué. D’autant que, quelques jours plus tard, les incendies de trois autres véhicules de fonctionnaires résidant à Lassigny et dans l’Aisne renforçaient cette conviction.

L’enquête a basculé lundi. Le fonctionnaire de Lachapelle-Saint-Pierre, 40 ans, faisant une tentative de suicide. Il avait laissé un écrit où il confessait être à l’origine de l’incendie de sa Citroën. Placé en garde à vue, il a ensuite raconté aux enquêteurs que son collègue de Sainte-Geneviève avait lui aussi mis le feu à sa voiture. Ce dernier a été interpellé dans la foulée.

Le Parisien

2 réflexions sur “En pleine « affaire Théo », deux policiers ont incendié leur propre véhicule

  1. La France est malade. Chez des présidents de région, des préfets, des députés…..etc on arrive à trouver des discours populistes, des analyses surréalistes. Qu’un simple fonctionnaire puisse etre désorienté n’est donc ni condamnable ni surprenant. Lorsque l’on n’a pas de bases solides on ne peut que se sentir déprécié, discrédité, perdu.

    J'aime

  2. Il semble que de plus en plus on inculque, on prone de juger non pas des faits mais des personnes.
    Comme on le faisait dans les années 70 s’agissant des viols. Si la femme n’est pas irréprochable elle mérite d’etre violée en gros.
    L’Etat à toujours ce meme travers. Discréditer les victimes.
    Et ça ce n’est pas une justice.
    La justice juge des faits, elle ne juge pas des individus.
    Chez nous c’est le contraire. On juge des individus pas des faits.
    L’affaire Théo en est une démonstration parmi tant d’autre.
    Nous avons une justice politique donc et pas une justice citoyenne.
    Idem pour l’anti racisme.
    Nous avons des associations anti racistes dépendantes du pouvoir politique et pas un anti racisme indépendant.
    Nous ne sommes donc pas démocrates, nos institutions sont au service du politique, pas du citoyen.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s