Une femme tuée d’un coup de marteau, Bernard se rend à la police

190437

 

Les policiers, comme la famille, en l’occurrence le fils de la victime, sont hélas arrivés trop tard. Pour ce tte habitante de la rue du Verger, gisant dans la cave de son habitation, le pronostic vital était engagé à l’arrivée des secours. Christelle Robert est finalement décédée peu de temps après son hospitalisation.

Des premiers éléments de l’enquête détaillés par le parquet de Valenciennes, il ressort que la victime avait décidé de quitter le domicile conjugal pour se réfugier chez sa grand-mère.

L’époux n’aurait pas supporté son départ

Un départ que son mari Bernard n’aurait pas supporté. Devant les policiers, il s’est accusé dès jeudi soir du meurtre de son épouse et a reconnu l’avoir frappée à coups de marteau.L’homme, à l’encontre duquel une information judiciaire criminelle doit être ouverte sous 48 heures, selon le parquet, a eu à plusieurs reprises des comptes à rendre devant le tribunal pour des délits routiers liés à l’alcool. Jeudi, il a reconnu avoir bu avant de passer à l’acte.

Dans le quartier plutôt paisible de la Plaine, les riverains de la rue du Verger, ce vendredi soir, tombaient des nues. Certes, l’intempérance du meurtrier présumé était connue, et les voisins expliquent sans détour que l’intéressé pouvait parfois avoir un comportement aberrant. Pour autant, on ne soupçonnait pas que l’alcool puisse pousser la violence aussi loin. «  On n’imaginait pas qu’il puisse s’en prendre à un membre de sa propre famille  », expliquait ainsi ce voisin. Il a pourtant suffi que son épouse lui annonce son intention de le quitter pour que tout bascule.

Dans son communiqué, le parquet de Valenciennes précisait hier que le meurtrier n’avait plus de comptes à rendre à la justice, jusqu’à ce jeudi fatal. Sa dernière condamnation remontait à novembre 2014, il y a plus de deux ans. Son permis lui avait alors été retiré pour conduite sous l’empire de l’alcool. Un alcoolisme sans doute déterminant jeudi.

La Voix Du Nord

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s