Déjà condamné pour le viol d’une femme de 85 ans, David tente de violer une paroissienne dans une église

MesseStPaul (7).jpg

Poitiers. Un homme qui venait de purger une peine pour un viol sordide avait violemment agressé une paroissienne qui priait à l’église Saint-Paul. Glaçant.

Une jeune femme frêle de corps et forte d’esprit trouve un peu de réconfort au creux d’une large épaule amie sur le banc des victimes de la minuscule salle d’audience bondée. Face à elle apparaît à l’écran le visage d’un homme sans âge. David n’a pu venir à l’audience répondre de ses actes commis le 14 juillet 2015 en l’église Saint-Paul dans le quartier du Pont Neuf à Poitiers. Ce jour-là, il avait agressé la paroissienne venue se recueillir. Il avait tenté de la violer avant de se raviser. Il lui avait serré le cou après l’avoir projetée à terre. 

«  Un calvaire  »

Il est aujourd’hui en détention provisoire à l’hôpital de la prison de Fresnes d’où il répond au tribunal de Poitiers. Quand il avait appris qu’il serait poursuivi pour tentative de meurtre, le toxicomane avait ingurgité des médicaments. Il perdit ses esprits et se brisa le dos dans sa cellule de la prison de Vivonne. Après quelques heures de coma, il fut retrouvé paraplégique. A vie.

L’affaire pour laquelle il est aujourd’hui poursuivi avait fait grand bruit. Marie (*) était venue prier. « On va toujours dans une église pour y trouver le calme et la paix », souligna le procureur Thévenot. En fait de paix, « c’est un calvaire »selon son conseil, le bâtonnier Gaston, qu’elle a vécu.

« Poussé par une pulsion », le solide David a saisi cette femme par la nuque. « Couche-toi salope », a-t-il éructé alors qu’elle l’implorait : « Lâchez-moi, lâchez-moi ! » Elle avait peur de mourir et elle comprit qu’il voulait la violer quand il tenta de lui relever sa jupe. Courageuse en diable elle résista se traînant jusqu’à la porte pour chercher de l’aide. David, la ceinture toujours défaite, fut retrouvé dans un fourré par les policiers.

«  J’ai couché avec ma mère  »

Les enquêteurs vont vite s’apercevoir que le gaillard a un passé chargé. Il est sorti de prison depuis quelques semaines et cela fait cinq jours qu’il n’a pas pris le traitement destiné à calmer ses ardeurs sexuelles.

En 2002, il avait écopé de 17 ans pour le viol sordide d’une vieille dame de 85 ans.   Abandonné à 4 ans par sa mère mineure, le garçon, qui porte comme un fardeau le nom d’un père qu’il n’a jamais connu, a grandi en famille d’accueil. Quand il est placé à 16 ans dans un foyer spécialisé, il tombe dans la drogue et l’alcool. Il se met en quête de sa mère. Il l’a retrouve. Elle rejette d’abord ce grand fils avant de se jeter dans la transgression.

La maman-enfant devient une mère amante. « Oui j’ai couché avec ma mère. » Depuis cette aventure incestueuse, David a des problèmes avec les femmes. Il replonge, fait une cure à Marmottan où il rencontre le docteur Claude Olievenstein. Il quitte Paris guéri et prend le train avec l’idée de s’arrêter là où il se réveillera. Ce sera à Montpellier où il rencontre une femme de 40 ans son aînée. Une nouvelle maman. Aimante. Amante. « Ce sont les plus belles années de ma vie. » Dix ans au cours desquels, on n’entendra jamais parler de David dans les prétoires. Au décès de sa compagne il repart se perdre dans une vie d’errance et de délinquance éperdues. Jusqu’au crime, jusqu’aux assises et à la prison. Jusqu’à l’église Saint-Paul. Hier, il en a repris pour six ans.

La Nouvelle République

3 réflexions sur “Déjà condamné pour le viol d’une femme de 85 ans, David tente de violer une paroissienne dans une église

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s