Mort d’Adama Traoré : le «New York Times dénonce «l’impunité» de la police française

Adama traoré

Dans un éditorial consacré à la mort du jeune noir à Beaumont-sur-Oise, le quotidien américain fustige le racisme de la police hexagonale et l’indifférence du gouvernement.

«Black Lives Matter in France, Too» : dans un éditorial, qui reprend en titre le nom du mouvement de lutte contre les violences policières né aux Etats-Unis, le New York Times dénonce le comportement de la police française dans l’affaire Adama Traoré – ce jeune Noir décédé le 19 juillet lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise).

Le décès de ce jeune homme de 24 ans, dont la mort reste toujours sans explication officielle, alors que deux expertises font état d’une «asphyxie», a entraîné «de violents affrontements entre les minorités en colère et des officiers de police», rappelle le quotidien américain, qui dresse un parallèle avec les émeutes d’octobre 2005 déclenchées après la mort de Zyed et Bouna dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois – dossier dans lequel les deux policiers poursuivis ont d’ailleurs été relaxés, rappelle le quotidien.

«Culture d’impunité profondément ancrée»

Depuis, les manifestants ont repris à leur compte le mouvement Black Lives Matter, né de l’autre côté de l’Atlantique, se félicite le New York Times, qui ne s’étonne pas de cette réappropriation : «Il y a des différences importantes entre les histoires des relations interraciales aux Etats-Unis et en France, où le racisme prend racine dans le passé colonial français, explique le quotidien. Cependant, il n’est pas surprenant que le mouvement Black Lives Matter trouve un écho en France : les organisations de défense des droits de l’homme ont fait état ces dernières années d’une culture d’impunité, profondément ancrée au sein de la police française, et donnant lieu à des abus à l’égard des minorités», détaille le quotidien américain, qui cite notamment une étude de 2009 sur le délit de faciès, selon laquelle un Noir ou un Arabe (ou perçu comme tel) à six à huit fois plus de chances de se faire contrôler à Paris.

Lire la suite sur Libération

9 réflexions sur “Mort d’Adama Traoré : le «New York Times dénonce «l’impunité» de la police française

  1. Ping : Mort d’Adama Traoré : le «New York Times dénonce «l’impunité» de la police française | salimsellami's Blog

  2. les usa ne sont pas en reste question racisme,chez eux les blacks sont les cibles préférées,en France ce sont tout les étrangers malheureusement ,certains se disent de souche mais quand l’on regarde les noms il y a de quoi mourir de rire

    J'aime

  3. Pour Zyed et Bouna s’il y avait eu enquete c’est parce que les banlieues se sont mises en colère sans ça il n’y aurait surement rien eu. C’est con à dire mais c’est comme ça.

    J'aime

  4. Complètement idiot de comparé les USA à la France en matière de la police… Ça n’a vraiment rien à voir. Ces journalistes américain sont des imbéciles.
    D’ailleurs entre 2015 et 2016 sur les 990 494 sont blancs 298 sont noirs et 172 sont hispanique.. donc dire que les noirs sont victimes de racisme meurtrier par-là police est faux !! Putain, vous n’en avez pas marre d’entretenir un climat partout où vous êtes ? L’idéologie gauchistes est mortifére, c’est vous qui clivé la sociétée.

    J'aime

    • Key. Des chiffres balancés comme ça, ça n’a pas de sens.
      Si les noirs sont moins nombreux que les blancs mais qu’ils meurent plus. Ca pose question.
      Si je dis il y a 30 000 viols en Inde chaque année. Plus qu’en France.
      Ca n’a pas de sens. Il faut faire un ratio. Les indiens sont un milliard. Les français 65 millions.

      J'aime

      • Cette argument ne tient pas. Les noirs sont plus représenté dans la criminalité que les blancs. Les flics ne sont pas des sérial killer…

        J'aime

  5. Key. Dans tous les pays du monde ce sont les minorités qui sont le plus représentées. En Amérique ce sont les noirs et les hispaniques, en France ce sont les maghrébins, en Allemagne les turcs, en Afrique du Sud ce sont les noirs. En Angleterre ce sont les pakistanais et les indiens, en Australie les autochtones, au Brésil les brésiliens noirs……..
    Pourquoi. Comment ça se fait.
    En cherchant bien vous devriez trouver.
    Mais surtout ça n’a pas de rapport avec le sujet.
    Délinquant ou père de bonne famille il n’est pas normal de tuer qui que ce soit. Délinquant n’est pas un argument pour abattre les gens. Et le fait d’etre noir pas davantage

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :