Le FBI aurait poussé et payé des musulmans américains à commettre des attentats

Selon un rapport du Human Rights Watch publié jeudi 21 juillet, le FBI aurait poussé des musulmans américains à commettre des attentats, pour légitimer les lois antiterroristes après les attentats du 11 septembre.

fbi.jpg

Ce n’était qu’une « illusion de justice » selon Human Rights Watch (HRW). L’ONG a publié un rapport jeudi 21 juillet, en partenariat avec l’école de droit de l’université de Columbia, qui prétend que le FBI aurait «encouragé et parfois même payé» des musulmans américains pour commettre des attentats rapporte le magazine l’Express.

Les mesures auraient été appliquées durant des opérations de filatures montées de toutes pièces après le 11 septembre.

Le service de sécurité intérieur américain cherchait ainsi à augmenter le nombre d’arrestations pour justifier les lois antiterroristes en prétendant protéger les Américains.

Human Rights Watch va plus loin, d’après l’ONG, le FBI se base sur la théorie que «ces individus sont des terroristes en puissance et que s’il ne les avait pas poussé à commettre des actes terroristes, Al-Qaeda l’aurait fait».

Le rapport révèle ainsi que dans plus de 500 affaires de terrorisme conduites par la justice américaine, le ministre américain de la Justice et le FBI «ont ciblé des musulmans américains dans des opérations clandestines de contre-terrorisme abusives, fondées sur l’appartenance religieuse et ethnique».

Le rapport a été fait à partir de l’étude de 27 affaires de terrorisme.

Des agents infiltrés

D’après Andrea Prasow, l’une des auteures du rapport, pour les Américains, il s’agit avant tout de mesures prises pour assurer leur sécurité mais en y regardant de plus près, rien n’indique que ces personnes auraient commis ces actes, sans les plans du FBI.

L’étude révèle également que dans 30% des cas, l’agent infiltré a joué un rôle prépondérant dans la tentative d’attentat.

L’étude cite de nombreux cas dont notamment celui de Rezwan Ferdaous, un homme condamné pour avoir voulu attaquer le Pentagone et le Congrès avec des mini-drones bourrés d’explosifs. Ce plan, entièrement conçu par le policier infiltré a conduit l’accusé de 27 ans, à une condamnation à 17 ans de prison.

Zaman

2 réflexions sur “Le FBI aurait poussé et payé des musulmans américains à commettre des attentats

  1. Le FSB russe en a fomenté aussi, pour faire porter le chapeau au tchétchènes et justifier un massacre.
    Les tchétchènes avait déjà commis des attentats dans leur combat indépendantiste, leur faire porter le chapeau pour des attentats était un ficelle aisée donc. Les tchétchènes l’ont fait pour une indépendance de territoire, le fsb pour faire museler leurs velléités et les garder sous leur coupe.
    Les américains eux probablement pour justifier leur politique internationale, pour leur hégémonie. pour justifier les guerres contre le terrorisme. Le terrorisme ça convainc un peuple. Nous sommes attaqués. Nous devons nous défendre.

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur Xamxam Islamet a ajouté:
    Selon un rapport du Human Rights Watch publié jeudi 21 juillet, le FBI aurait poussé des musulmans américains à commettre des attentats, pour légitimer les lois antiterroristes après les attentats du 11 septembre.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s