Scène choquante devant la mairie de Rennes, un policier a été agressé

Un policier a été commotionné en début d’après-midi ce jeudi. Il aurait reçu des coups de la part d’un petit groupe de manifestants. Quelque 5.000 personnes, majoritairement des étudiants, ont crié leur colère à Rennes contre la loi travail. L’un d’eux a été interpellé. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Résistance! Résistance! » : plusieurs milliers de personnes, majoritairement des étudiants, ont crié leur colère ce jeudi à Rennes contre la loi travail, synonyme pour eux d’un véritable retour en arrière social. Des incidents émaillant la manifestation, faisant un blessé parmi les forces de l’ordre.

Quelque 2.700 personnes, dont 1.200 jeunes, selon la préfecture d’Ille-et-Vilaine, 5.000 selon d’autres sources plusieurs milliers, selon les organisateurs, commençaient à défiler sur des rythmes de tambour et au cris de « Précarité à vie! », « Un pas en avant, deux siècles en arrière ».

Le trafic ferroviaire interrompu une demi-heure

Peu avant 13h, une partie du premier groupe envahissait le hall de la gare tandis qu’une centaine de jeunes investissait les quais et les voies de chemin de fer, provoquant la coupure immédiate de l’électricité par la SNCF et l’interruption totale du trafic, environ une demi-heure.

Face-à-face tendu devant la mairie

Peu après ce blocage, plusieurs centaines de jeunes, dont certains avec des cagoules, se retrouvaient devant la mairie.
Jets de peinture sur la façade, jets de canettes… des heurts se produisaient alors avec les forces de l’ordre.
Des manifestants tentaient d’entrer dans l’Hôtel de Ville. Les forces de l’ordre les en ont empêchés, en tirant des gaz lacrymogènes.

Policier blessé, dégradations

Les policiers étaient aussi la cible de projectiles – canettes, pierres ou bouteilles d’eau –. L’un d’eux a été violemment pris à partie par quelques manifestants. Le policier a été commotionné mais il n’a pas été hospitalisé. Une plainte a été déposée.

Un jeune homme a été interpellé. Environ 300 jeunes se retrouvaient brièvement devant l’hôtel de police pour réclamer sa libération.

Le Telegramme

2 réflexions sur “Scène choquante devant la mairie de Rennes, un policier a été agressé

  1. nous payons nôtres laxisme ,,,, passé ne soyons pas choqué de ce qui est tout a fait normal du faite de la non action de nos hommes d’état , les bisous nours de la cinquième république sont les seules et unique responsable de cette situation qu’ils n’ont jamais sue maitrisé ?

    J'aime

  2. rennaise pure souche,c normal d’en arriver là,je n’étais pas entourée de haine pour un rien dans ma jeunesse!!!

    .Les politiques font en sorte que la grogne monte.Aller la jeunesse exprimez votre ras le bol c votre droit ne reculez pas.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s