A peine élu, le frontiste Louis Aliot annonce qu’il ne siégera pas

Louis Aliot, Front National (FN) South-West region candidate, steps out of a polling booth before voting for the European elections on May 25, 2014 in Perpignan. AFP PHOTO / RAYMOND ROIG

Il est élu, pourtant il ne siégera pas. Louis Aliot, le candidat FN arrivé deuxième en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (33,87%) lors du second tour des élections régionales, dimanche 13 décembre, a annoncé en fin de soirée qu’il avait choisi de privilégier ses autres mandats.

A l’issue du scrutin, le FN a obtenu 40 sièges sur 158 au sein du conseil régional. Louis Aliot est conseiller régional en Languedoc-Roussillon depuis 2010. Auparavant, il avait exercé ce mandat en Midi-Pyrénées, entre 1998 et 2010. Il est aussi député européen et conseiller municipal de Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Egalement vice-président du Front national, il avait déjà fait part de ce choix. Sa déclaration de dimanche soir confirme cette intention. Il est néanmoins la cible de critiques de la part de Dominique Reynié, le candidat de la droite arrivé en troisième position (21,32%) en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

France TV

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :