René condamné pour trafic et escroquerie en Algérie

Douze personnes ont été mises en examen et cinq d'entre elles écrouées durant le week-end à Paris dans une enquête sur une escroquerie qui consiste à commercialiser des encarts publicitaires imaginaires. Les suspects sont mis en cause pour avoir spolié plusieurs centaines de personnes pour des montants globaux de plusieurs millions d'euros /Photo d'archives/REUTERS/Russell Boyce

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné jeudi un Tournaisien âgé de 63 ans à une peine de 18 mois de prison ferme pour abus de confiance.

L’homme, qui est actuellement détenu en Algérie après avoir écopé de vingt ans de prison pour trafic de produits stupéfiants, a abusé de la confiance d’une dame qui lui avait confié 399 000 euros dans le cadre d’un investissement contre une rente mensuelle de 3 500 euros et un taux d’intérêts de 7%.

Le 7 mai dernier, le tribunal avait, par un jugement, requalifié l’escroquerie en abus de confiance contre l’avis du ministère public.

En 2008, René D. s’était fait remettre une somme de 399 000 euros par une dame qui venait de vendre son appartement à Paris. Se présentant comme un spécialiste du placement, il avait ensuite placé la somme sur un compte à Tournai.

La victime avait reçu sa rente mensuelle de 3 500 euros, qui couvrait son loyer et lui laissait un pécule de 2 770 euros, jusqu’en février 2009. Après cette date, elle n’a plus eu de nouvelles de René D. qui avait placé cet argent dans une société en vue d’acheter des biens immobiliers et d’ouvrir un centre de bien-être à Tournai. Depuis lors, la victime vit de rentes sociales.

René D. qui avait déjà été condamné par défaut à dix mois de prison en mars 2010 pour émission d’un faux en écriture, le tout nourri d’une intention frauduleuse, devra rembourser la somme de 399 000 euros avec les intérêts compensatoires qui courent depuis août 2008 et un euro symbolique à titre de dommage moral.

Malade et au bord de la démence, de son propre aveu, le Tournaisien est détenu depuis 2012 en Algérie. Il espérait une grâce présidentielle de la part du chef de l’État algérien. En Belgique, le tribunal a ordonné son arrestation.

L’avenir

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s