le maire adjoint de Barcelone refuse d’interdire le port du burkini sur ses plages

Alors que débat fait rage en France entre pro- et anti-interdiction, la problématique s’est récemment étendue à la Belgique. Nadia Sminate, une députée du parti nationaliste flamand N-VA, envisage de proposer une interdiction générale de la tenue devant le parlement.

902174-prodlibe-burkini-a-marseille.jpg

Côté wallon, le parti conservateur MR s’est dit «prêt à ouvrir au parlement fédéral le sensible dossier d’une interdiction légale du port des burkini», affirme le journal La Libre Belgique.

En Espagne également, le débat s’est invité. Après les mesures prises en France, le maire adjoint de la ville catalane de Barcelone, Gerardo Pisarello, a fait savoir que sa ville refusait d’interdire le port du burkini sur ses plages, parmi les plus fréquentées d’Europe.

Il a en effet indiqué qu’il ne pouvait «pas autoriser la discrimination contre les droits des femmes», ajoutant que celles-ci doivent avoir la liberté de choisir la tenue qu’elles portent en allant se baigner.

RT