«Tu vas payer, je viserai le crâne» Martin menace de tuer la juge qui l’a condamné pour meurtre et viol

1111455263_B977577447Z.1_20160114194226_000_G546013A1.3-0

Vendredi un homme de 23 ans a été jugé par le tribunal d’Avesnes pour avoir insulté et menacé de mort une magistrate. L’affaire était initialement prévue pour l’audience du 29 novembre. Mais ce jour-là, dès son arrivée dans le box des prévenus, l’homme a commencé à insulter et menacer la présidente du tribunal. Vendredi, le tribunal avesnois a instruit le dossier devant un box vide, le prévenu ayant refusé, cette fois-ci, son extraction de la maison d’arrêt de Maubeuge.

On apprend que le prévenu, Jordan Martin, a été condamné à 22 ans de réclusion criminelle, au mois d’avril, pour meurtre et viol. L’homme nie les faits, a fait appel de la décision de la cour d’appel de Douai ; il est donc présumé innocent.

Au mois de septembre, à deux reprises, Jordan Martin écrit à une juge d’instruction du tribunal de grande instance de Béthune qui suit son dossier. «  Tu étais la seule à pouvoir m’aider, tu ne l’as pas fait  » reproche-t-il à la magistrate – qu’il traite tantôt de «  sale juge  », tantôt de «  sale grosse p…  » ou encore de «  chienne  ».

Puis, il y a ces menaces de mort manifestes : «  Tu vas payer, toi et ta famille […] Même avec un gilet pare-balles… je viserai le crâne.  » Sur l’une des feuilles, une arme a feu est dessinée.

 

«  Juges, policiers, procureur, enquêteurs… tous les intervenants dans ce dossier ont été copieusement arrosés ; personne n’a été épargnée  » précise la présidente du tribunal Anne-Florence Spilette en parlant des insultes et menaces orales.

«  Il est difficile d’avoir des explications concrètes. Le prévenu refuse de se soumettre à une enquête de personnalité ; refuse son extraction pour s’expliquer devant le tribunal… » regrette la procureure Laura Galant. Elle requiert 24 mois de prison. Ce qui correspond exactement à la peine que le tribunal prononcera après en avoir délibéré.

La Voix Du Nord

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s