Johann, un agent de mannequin écroué pour le viol de 7 jeunes filles

Johann M., 36 ans, un agent de mannequins, également photographe de mode, a été mis en examen et placé en détention provisoire, soupçonné d’avoir abusé sexuellement de sept jeunes filles, dont cinq mineures, a-t-on appris ce vendredi 24 de sources concordantes. Placé en garde à vue mardi 22, l’homme, âgé de 36 ans, a été mis en examen jeudi 23 au soir pour « viols et agressions sexuelles », a précisé une source judiciaire.

6e346f56d53e021fee152d430f.jpg

 

Sept victimes présumées, dont la plus jeune était âgée de quatorze ans au moment des faits, avaient déposé plainte, ce qui avait conduit à l’ouverture en février d’une enquête préliminaire par le parquet de Paris, confiée à la brigade de protection des mineurs (BPM). Plusieurs d’entre elles affirment « avoir subi des rapports sexuels imposés » et toutes décrivent « l’emprise psychologique exercée par cet homme », relève une source proche de l’enquête.

Une des adolescentes, repérée en 2007 à l’âge de 16 ans, relate des « leçons de sensualité », censées prouver qu’elle n’était « pas coincée », et qui auraient entraîné des abus sexuels. Une autre « des séances d’humiliation lors desquelles il injuriait et dégradait les jeunes filles« .

Les apprentis-mannequins décrivent un homme parfois « agressif, cruel, et méchant », d’après cette source. « Il achetait leur silence en leur faisant miroiter des contrats internationaux et une belle carrière auprès d’agences de premier plan« , a indiqué à l’AFP Me Méhana Mouhou, avocat de cinq plaignantes.

« La parole des mannequins doit désormais se libérer. Il y a trop de prédateurs sexuels dans ce milieu », a-t-il estimé. Les plaignantes ont été entendues par les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs. « Il pourrait y avoir d’autres victimes dans cette affaire », selon la source proche de l’enquête.

France Soir

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s