Enzo Traverso « L’extrême droite reprend les codes de l’antisémitisme des années 1930 »

Dans les Nouveaux Visages du fascisme (1), l’historien analyse les mutations des mouvements d’extrême droite européens issus « de la matrice fasciste ». Selon lui, la gauche doit « redonner des perspectives politiques » pour occuper « l’immense vide » entre le « post-fascisme », qui met au ban des musulmans, et le djihadisme.

enzo-traverso-%e2%80%89lextreme-droite-reprend-les-codes-de-lantisemitisme-des-annees-1930%e2%80%89

L’islamophobie a remplacé l’antisémitisme comme préoccupation majeure de l’extrême droite, française notamment, même si l’antisémitisme militant n’a pas disparu.

Enzo Traverso De même que les juifs apparaissaient comme une minorité pourrissant la France de l’intérieur, infiltrant l’État, les cercles de pouvoir, les musulmans de France sont présentés comme un corps étranger à la nation qui est en train de la gangrener : l’ennemi intérieur.

C’est de cette façon qu’on présentait le juif dans les années 1930, travaillant de concert avec le bolchevique assaillant extérieur. Aujourd’hui le musulman agit à l’intérieur, disent-ils, et les États islamiques, les puissances d’argent étrangères comme le Qatar veulent s’accaparer la France avec de l’argent. Des années 1930 à aujourd’hui, il faut que l’extrême droite caractérise une menace pour s’y opposer.

L’Humanité

5 réflexions sur “Enzo Traverso « L’extrême droite reprend les codes de l’antisémitisme des années 1930 »

    • Là aussi : même remarque.
      Il ne renvoie pas du tout au sens étymologique, il n’en parle pas (cette étymologie, en plus, a deux sens à savoir « la peur de l’Islam » et « le rejet de l’Islam ») et ne veut absolument pas « faire porter l’islamophobie par la gauche ».
      Il constate en tant qu’historien des analogies entre la perception de l’extrême-droite à l’égard des juifs pendant la période fasciste de 20ème siècle et à l’égard des musulmans actuellement.
      Pour cet historien, le « post-fascisme » fait jouer le même rôle aux musulmans que le fascisme faisait jouer aux juifs. L’extrême-droite peut facilement lier les musulmans et le djihadisme bien réel parce qu’il y a un vide politique de la gauche en Europe, parce qu’elle ne propose pas de « perspectives politiques ».
      En aucune manière il propose de voir la Gauche endosser l’islamophobie dans tous les sens du terme : il critique même l’extrême-droite parce qu’elle « met au ban des musulmans » !
      Cela dit, l’article est très mal écrit.
      On ne voit pas le rapport logique entre son observation et la solution qu’il préconise : si la Gauche propose une « perspectives politiques » par quel miracle cela ferait baisser le rejet des musulmans en général ? Est-ce que le communisme et les « lendemains qui chantent », au 20ème siècle, ont empêché l’antisémitisme et le fascisme ?

      J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s